1229771739_20_000_lieues_sous_les_mers_0

Spoilers !

Réalisé par Richard Fleischer en 1954, 20.000 Lieues Sous Les Mers, adaptation libre du roman de Jules Verne, est une production Disney absolument fantastique, servie par des acteurs épatants (Kirk Douglas, James Mason, Peter Lorre, Paul Lukas) et un scénario qui ne respecte pas tout à fait le roman, mais n’en est pas moins très bien écrit.

1229771772_18885994_w434_h_q80

L’action se passe en 1868. Plusieurs bateaux sont coulés par un monstre mystérieux, et la panique en mer est telle que des marins refusent d’embarquer sur d’autres navires. A San Francisco, le professeur français Pierre Arronax (Paul Lukas), toujours accompagné de Conseil (Peter Lorre), son assistant et domestique, accepte de monter à bord du « Lincoln », afin d’enquêter sur place (en pleine mer, donc) sur l’existence de ce mystérieux monstre (selon des témoignages de rescapés des naufrages) qui crée la panique et la fascination. A bord du bateau se trouve Ned Land (Kirk Douglas), un harponneur de grand talent, et forte tête.

1229771827_18886007_w434_h_q80

Le « Lincoln » ne manquera pas de se faire attaquer par cette mystérieuse créature, et Arronax, Conseil et Ned Land se retrouvent à la flotte. Et pas n’importe où : sur le dos de ce monstre, qui s’avère être fait en tôle. Ce monstre est un sous-marin, dans lequel les trois hommes entrent, après avoir vu le « Lincoln » sombrer…

1229771903_18885996_w434_h_q80

Le sous-marin, très moderne, s’appelle le « Nautilus », et son commandant, le Capitaine Nemo (James Mason), apprend rapidement au trio qu’il ne les relâchera jamais, afin de préserver le secret du sous-marin. Piégés à bord de cette forteresse sous-marine, à la merci d’un homme asocial vouant une haine farouche à l’humanité et un amour respectueux envers le monde de la mer, les trois hommes ne peuvent que se résigner à leur sort, et profiter des beautés sous-marines, au cours de promenades en scaphandres. Mais Ned Land, contrairement à ses deux amis, ne se plaît pas à bord du « Nautilus », et rien ne lui ferait plus plaisir que de s’évader…

1229771982_18886002_w434_h_q80

Remarquable film, fantaisiste (presque aussi fantaisiste que le roman de Verne, qui est une merveille absolue), très bien interprété et réalisé, 20.000 Lieues Sous Les Mers a pris un petit coup de vieux en ce qui concerne le visuel (et certains éléments, comme l’otarie du « Nautilus » dont Ned Land se fait une amie, et les chansons de Ned, prennent encore plus un coup de vieux maintenant !), mais reste un film familial vraiment prenant et réussi.

1229771929_18885985_w434_h_q80

Le film contient quelques passages cultes, comme l’escapade de Conseil et Ned and sur une île peuplée de sauvages cannibales, les promenades sous-marines, l’attaque de la pieuvre géante, et bien sûr, Nemo jouant de son orgue (scène pompée dans Quand La Panthère Rose S’Emmêle et le second volet des Pirates Des Caraïbes, entre autres). Dans la catégorie des films avec acteurs produits par Disney, c’est vraiment un des meilleurs avec Mary Poppins. Une féerie qui donne envie de relire (ou tout simplement, de lire) le roman de Verne. Certes, il y à des libertés avec le roman (des personnages en plus, comme l’otarie), mais c’était totalement prévisible que le film ne respecte pas totalement le livre initial. N’empêche, j’adore ce film, dans lequel James Mason campe un de ses plus grands rôles. Un vrai film de Noël !