1192545067_mars_attacks

SPOILERS...

 

En 1997, Tim Burton réalise un remake parodique du film de science-fiction Les Soucoupes Volantes Attaquent (qui date de 1956). Son remake, Mars Attacks !, interprété par une kyrielle de stars, est un joyau renversant de parodie, hilarant à souhait, et doté de très bons effets spéciaux. Question interprétation, c'est jubilatoire : Jack Nicholson dans un double role (celui du Président des USA et celui d'un joueur de casino), le chanteur Tom Jones dans son propre role, Danny DeVito, Pierce Brosnan, Annette Benning, Glenn Close, Michael J.Fox, Martin Short, Pam Grier, Rod Steiger, Sarah Jessica Parker, Natalie Portman, Christina Applegate, Jack Black, Lisa Marie, et meme le réalisateur Barbet Schroeder (More) dans le role du Président français ! Question musique, bien entendu, Danny Elfman rempile, il est de tous (ou presque) les films de Burton.

 

1192546482_alien_ma2

Le pitch du film est incroyablement simple : des extra-terrestres en provenance de Mars, petits hommes verts d'apparence squelettique, avec de gros yeux globuleux et un crane demesuré (contenant un cerveau apparemment tout aussi demesuré) débarquent en rafale sur le Terre. Tout de suite, c'est la pagaille sur la Terre, et le Président (Jack Nicholson, incroyable), aidé de ses conseillers (certains belliqueux - Rod Steiger, et d'utres pacifistes et scientifiques - Pierce Brosnan), cherche la meilleure méthode pour les accueillir. Lui-meme étant prévenu par sa femme (Glenn Close, en First Lady hystérique) qu'elle ne veut pas de Martiens chez elle.

 

1192545087_marsattacks2

Un rendez-vous public est organisé dans le désert (vous pensez à Rencontres Du Troisième Type ? Vous n'avez pas tort !), et les soucoupes se posent devant un parterre de militaires et de civils à la fois anxieux et surexcités. Tout semble bien se passer, jusqu'à ce qu'un jeune hippie lache une colombe (symbole de paix, mais apparemment pas chez les Martiens). Voyant l'oiseau, les Martiens le dégomment, et en profitent pour zigouiller, avec leurs rayons de la mort verts ou rouges, le plus de monde possible. Chaque personne touchée par le rayon se transforme en squelette de la couleur du rayon. On se retrouve donc avec un ossuaire assez psychédélique dans le désert...

 

1192546679_mars_attacks

Les attaques violentes se succèdent, destructions, etc...le bordel généralisé. Mais heureusement, un jeune homme, Richie Norris (Lukas Haas), aidé par sa grand-mère fan de country, va renverser la donne : alors que certains des Martiens allaient attaquer la maison de retraite où vit sa mère-grand, ils sont violemment pris de soubresauts et meurent (leur tete explosant dans leurs casques) à l'écoute de la musique country tant vénérée par la mamie. Bref, ils ont pas l'oreille musicale, et c'est à grands coups de Johnny Cash, Hank Williams et meme avec le soutien du chanteur Tom Jones (alors en tournée à Las Vegas) que l'invasion sera éradiquée, dans un délire sonore d'une rare envergure...

 

1192545846_martshort

Positivement grandiose, le film de Burton est un festival de situations toutes plus droles les unes que les autres, et ce, sans négliger pour autant le spectaculaire et l'aspect SF de l'histoire. La meme année sortira le très spectaculaire et patriotique Independence Day de Roland Emmerich (en fait, il est sorti quelques mois avant Mars Attacks !, mais la ressemblance des histoires peut faire douter de l'écart). Pourtant, le film de Tim Burton n'est absolument pas un plagiat de ce film, mais plutot un hommage parodique et amusant aux films de SF des années 50, du style Les Soucoupes Volantes Attaquent, dont le film est un remake, en fait.

 

1192545477_18828782_w434_h_q80

Les petits hommes verts, tels qu'imaginés par Burton, sont extraordinaires, avec leurs yeux globuleux et leurs tetes de tarés congénitaux. Petits, mais vicieux, attention, et la scène de l'atterrissage est incroyable, à la fois drole et angoissante (j'ai vu ce film en salles, et cette scène m'a marqué, elle m'a à la fois fait rire et terrorisé !). Ce film, dans son ensemble, est un chef d'oeuvre de parodie, un hommage sincère dans lequel Burton a mis pas mal de son humour habituel. Il s'est fait plaisir en le faisant, et ça se voit d'autant plus que, 10 ans après sa sortie, on a toujours autant de plaisir à le revoir. Un monument, son meilleur film avec Sleepy Hollow.