1229442020_l_ami_americain_0

Spoilers…

Réalisé en 1977 par Wim Wenders, L’Ami Américain (Der Amerikanische Freund) est une adaptation du roman de Patricia Highsmith (une spécialiste du genre), Ripley S’Amuse. On retrouve dans ce film le personnage inventé par Highsmith, Ripley, déjà personnage principal du film de René Clément Plein Soleil avec Alain Delon (et, par la suite, du remake de Plein Soleil, Le Talentueux Monsieur Ripley de Minghella, avec Matt Damon). Ici, c’est Dennis Hopper qui interprète Ripley, tandis que l’autre rôle principal est tenu par Bruno Ganz. On retrouve aussi Lisa Kreuzer, Gérard Blain, Samuel Fuller, Nicholas Ray, Jean Eustache.

1229442139_azed

Le film est probablement un des meilleurs de Wenders avec Les Ailes Du Désir et Faux Mouvement. C’est aussi un de ses plus gros succès commerciaux. L’action se passe entre Hambourg et Paris. Jonathan Zimmermann (Bruno Ganz) est un restaurateur de tableaux qui vit à Hambourg avec sa femme et leur enfant. Jonathan se sait condamné, atteint par une leucémie, mais son état, pour le moment, reste plutôt stable.

1229442174_uk_01_06_57

Lors d’une vente aux enchères de tableaux, Jonathan fait la connaissance de Tom Ripley (Dennis Hopper), un Américain, trafiquant de contrefaçons oeuvrant entre Hambourg et New York. Apprenant que Jonathan est très malade, Ripley contacte un de ses amis français, Minot (Gérard Blain), qui est dans le milieu criminel.

Minot va alors proposer à Jonathan de commettre un meurtre à Paris, contre une somme d’argent assez importante qui pourra être bien utile à sa femme (le jour où Jonathan mourra, elle ne sera pas dans le besoin). Il n’aurait pas du accepter, mais il accepte. Et tout va alors se compliquer…

1229442076_fffffff

Avec son casting d’enfer (et remarquable : si Bruno Ganz est très bon, Dennis Hopper est dans un de ses rôles les plus incroyables) et son histoire remplie d’un suspense diabolique, adaptée d’un des meilleurs romans de la Highsmith, L’Ami Américain est un chef d’œuvre de film policier. Wim Wenders nous offre ici un film fantastique, plein de coups fourrés, de suspense, d’émotion, de vice aussi. On voit jusqu’où peut aller un homme qui, il le sait, n’a plus rien à perdre. On l’enverrait en taule pour meurtre ? La belle affaire ! Il se sait condamné, mort en sursis, qu’est-ce qu’il en aurait à foutre ? Voilà à quoi pense Ripley lorsqu’il propose ses étranges et dangereuses missions à Jonathan, parfait bouc émissaire. Un film fantastique, vicieux et machiavélique. Un excellent film signé Wenders, incontestablement mon grand préféré des films de ce grand metteur en scène allemand. Culte !