1228644765_les_evades_0

Spoilers…

Adaptation d’une nouvelle que Stephen King a publiée en 1982 dans son recueil Différentes Saisons (la nouvelle s’appelle Rita Hayworth Et La Rédemption De Shawshank), Les Evadés est un merveilleux film de Frank Darabont, sorti en 1994, et magistralement interprété par Tim Robbins et Morgan Freeman.

1228644868_vades2

Bien qu’il s’agisse d’une adaptation de Stephen King, il n’y à ici aucun élément fantastique, horrifique ou policier. C’est, tout simplement, une histoire sur l’espoir, l’innocence, l’amitié, et la persévérance. L’action se passe dans le Maine (état américain cher à King, il y est né, et il y habite, tous ses romans ou presque s’y passent au moins en partie), dans les années 30. Andy Dufresne (Tim Robbins, éclatant) est un banquier accusé à tort du meurtre de sa femme et de l’amant de celle-ci.

Il est condamné à la perpétuité pour chaque meurtre (les lois américaines sont ainsi, un homme peut être plusieurs fois condamné à mort où à perpète, il peut se manger 199 ans de prison). Si la peine de mort avait été instaurée dans le Maine, il y aurait eu droit.

1228644895_3

Envoyé à la prison de Shawshank, réputée très sévère, il va alors découvrir la loi à la dure de ce pénitencier à l’aspect extérieur déjà très austère. Le directeur (Bob Gunton) est un homme dur, sévère, fervent adepte de la religion et de la discipline. Andy va faire la connaissance de Red (Morgan Freeman, qui raconte l’histoire en voix-off), un taulard condamné à perpète, et qui peut obtenir pour les prisonniers à peu près tout ce qu’il est possible d’obtenir (lacets, chewing-gums, livres, posters, etc). Andy va sympathiser avec Red (et sa bande d’amis), et une profonde amitié, capable de rendre la vie carcérale moins dure, s’installe alors. Qui aurait pu prévoir que, alors qu’il gagne peu à peu la confiance des gardiens par ses connaissances fiscales, Andy prépare une évasion spectaculaire ?

1228644790_63796

Superbement bien interprété et réalisé, émouvant et parfois drôle (mais le plus souvent, c’est poignant), The Shawshank Redemption est une des adaptations les plus belles et fidèles de l’univers de Stephen King, et un des plus grands films sur l’univers carcéral. Frank Darabont (qui fera par la suite deux autres adaptations de King, La Ligne Verte et The Mist – Brume, et qui préparerait une adaptation du roman Marche Ou Crève) réalise ici un film magique, où tout est superbe. La musique, en plus, est d’une beauté totale. En résumé, Les Evadés est un film à voir absolument.