1229011309_a0001883

Spoilers…

Réalisé en 1980 par Claude Zidi, interprété par Daniel Auteuil (alors quasi inconnu et cantonné à ce genre de films), Maria Pacôme, Michel Galabru, Hubert Deschamps, Tonie Marshall et Raymond Bussières, Les Sous-Doués (Passent Le Bac !?!) est une comédie drôlatique et gentiment nanarde, totalement dans la veine des comédies adolescentes alors en vogue à l’époque (Les Diplômés Du Dernier Rang, et plus tard, P.R.O.F.S.).

1229011392_18941186_w434_h_q80

Le film se passe dans un lycée ayant une très mauvaise réputation, le Cours Louis XIV. La directrice de ce lycée privé (et de petite taille), Lucie Jumaucourt (Maria Pacôme), a décidé de mettre les bouchées doubles pour que tous les élèves (et parmi eux, que des redoublants, car il y à eu 0% de reçus au bac !) obtiennent ce diplôme à la fin de l’année. Elle, son mari Léon (Hubert Deschamps) et leur fille (Tonie Marshall) assurent les cours, et entendent bien instaurer une discipline de fer. Oui, mais voilà, les futurs éventuels (mais rien n’est moins sûr) bacheliers, menés par un certain Bébel (Daniel Auteuil) qui redouble pour la énième fois, sont tous de sacrés branleurs et fouteurs de merde…de vrais sous-doués !

1229011428_les_sous_doues_1980_reference

Gags à gogo pour ce film sans prétention, qui aura droit à sa suite quelques années plus tard (deux, si je ne m’abuse) : Les Sous-Doués En Vacances. Une suite totalement ratée et qu’il faut à tout prix…éviter de voir. Sinon, ce premier volet reste un modèle dans la comédie loufoque et sans prétention. Daniel Auteuil n’est pas toujours du plus drôle, mais Maria Pacôme et Hubert Deschamps, en professeurs dépassés, sont hilarants (Deschamps, surtout – la scène de la règle en mousse est tuante). La dernière partie du film, les examens et la tonne d’antisèches utilisée, est excellente. Parmi les passages les plus cultes, n’oublions pas de citer la machine à apprendre, qui distribue les sucettes en cas de bonne réponse, et les gnons en cas d’erreurs (Bébel en prend plein la gueule à cause de Trotsky !). J’aime énormément cette comédie populaire et simplette. Ce n’est en rien un chef d’œuvre, mais ça reste très réussi dans son genre ! Vraiment drôle et sympa.