1212076235_zabriskie_point_0

SPOILERS !

Michelangelo Antonioni nous a quittés (à l'age de 94 ans, il a pas plaisanté !) le 31 juillet 2008. Parmi les classiques que ce réalisateur transalpin nous a laissés, citons Blow Up, L'Avventura, Profession : Reporter, Identification D'Une Femme...et ce film, datant de 1970, vrai OVNI considéré comme culte par toute une génération de hippies, Zabriskie Point.

18793187

Ce film, réalisé aux USA, fait partie des films de la période américaine de Antonioni. Porté par une bande-son riche en classiques rock et folk (Pink Floyd, Patti Page, Rolling Stones, Grateful Dead...), le film a un petit peu vieilli dans sa forme, pas dans son fond. Interprété par deux jeunes acteurs inconnus, Mark Frechette et Daria Halprin (mais aussi par, entre autres, Rod Taylor), le film est le symbole de toute une génération de contestataires, enfants nés après la seconde guerre mondiale, et militant activement contre celle du Vietnam.

1191940576_90

L'histoire du film est assez simple, mais c'est le déluge de séquences psychédéliques et parfois un peu allégoriques (j'exagère un peu, mais la scène d'amour est vraiment space) qui rend le film assez ardu au visionnage, du moins la première fois. Mark (Mark Frechette), un jeune étudiant, est recherché par la police de Californie après avoir participé à une émeute étudiante ayant un peu dégénéré. Grimpant à bord d'un avion de tourisme qu'il dérobe, il atteint le désert, non loin du site géographique tourisique de Zabriskie Point, et y rencontre une jeune femme, Daria (Daria Halprin). Ensemble, ils vont à Zabriskie Point, y font l'amour toute la nuit. Le lendemain, Mark quitte Daria, remonte à bord de son petit avion, regagne la civilisation. Une interpellation policière tournant mal le fera avoir un accident mortel. Daria, de son coté, poursuit son chemin (et une belle série de plans d'explosions psychédéliques de maisons se succèdera à la fin du film)...

18793189

Avare en dialogues (qui seraient superflus), très bien réalisé, le film a cependant un petit peu vieilli. Il accuse le poids des ans, comme certains autres films issus du meme concept 'Flower Power/hippie/contestataire' (exemples, Alice's Restaurant, Point Limite Zéro...). Néanmoins, il s'agit probablement d'un des meilleurs films de Antonioni, en tout cas, mon préféré, mon chouchou du cinéaste.

1191940551_zabriskie_20point

Psychédélique (la musique sert admirablement bien le propos, avec entre autres le long et enivrant Dark Star du Grateful Dead, ou bien You Got The Silver, une des plus belles chansons des Rolling Stones), Zabriskie Point est un film aujouyrd'hui assez méconnu par rapport aux autres films de Antonioni, et surtout par rapport à Blow Up (tout aussi psyché) et L'Avventura. Un film ambitieux, assez décalé, anar, contestataire, dans lequel plane un parfum évident de liberté. Une bouffée d'air frais made in sixties (meme si le film date de 1970, l'ambiance est celle de la fin des années 60). Un film admirable.