1229527995_la_mort_aux_trousses_2

SPOILERS…

Réalisé en 1959, La Mort Aux Trousses (North By Northwest) est le meilleur film d’Alfred Hitchcock. Si. Le meilleur film d’Alfred Hitchcock ! Interprété par un Cary Grant au sommet de son art, avec également Eva Marie Saint et James Mason, ce film propose un scénario rempli de suspense diabolique, de rebondissements, de romance et d’un humour très noir.

1229528030_18832887_w434_h_q80

New York. Roger Thornhill (Cary Grant) est un publicitaire. Alors qu’il se trouve dans un café, Thornhill est pris, par de mystérieux hommes, pour quelqu’un qu’il n’est pas. Il est embarqué de force par ces hommes, qui le conduisent dans une demeure isolée, auprès d’un certain Phillip Vandamm (James Mason), qui l’appelle George Kaplan. Ce Kaplan serait un espion ; Or, Vandamm aussi est un espion, travaillant pour une puissance étrangère, et il tient à savoir ce que Kaplan sait à son sujet. Mais Thornhill est bien lui, et non pas ce Kaplan ! Il a beau leur dire, rien n’y fait. Au petit matin, il est libre, et va tenter d’en savoir plus. Mais il va vite, très vite avoir la mort aux trousses. Thornhill est entré, malgré lui, dans un jeu très dangereux, mis au point par la CIA. En effet, la CIA surveille de très près Vandamm, et a inventé ce personnage fictif de Kaplan pour le confondre. Le hasard a voulu que Thornhill était au mauvais endroit, au mauvais moment, et que les circonstances font que cela va devenir, pour lui, impossible à prouver…

1229528091_18832892_w434_h_q80

Fantastique film à suspense, qui embarque, 130 minutes durant, le spectateur dans un tourbillon d’émotions et de rebondissements. Le film, magistralement réalisé (normal, me direz-vous, on parle d’Alfred Hitchcock dans son Âge d’Or 1955-1965) et interprété, ce film aligne les scènes cultissimes. Comment oublier le final sur le Mont Rushmore (reconstitué en studio) ? Comment ne pas penser, quand on vous parle de ce film, de cette scène grandiose montrant Cary Grant poursuivi, dans un champ, par un avion de tourisme (la majorité des visuels du film, DVD, affiches, VHS, etc, reprennent cette scène majeure) ? Comment ne pas penser à cette scène des Nations-Unies ? Au début, là où tout se joue, dans le café restaurant ?

1229528173_00123

A noter que le réalisateur, comme toujours, occupe un petit rôle caméo dans le film : environ deux minutes après le début du film, on le voir rater un bus ! On notera également le symbole amusant de la scène finale (le train pénétrant dans le tunnel), symbole de l’amour physique entre les deux personnages principaux, qui tombent amoureux et…baisent dans le train ! Film monumental, avec une musique inoubliable de Bernard Hermann, La Mort Aux Trousses est vraiment LE meilleur film de Hitchcock. Certes, Sueurs Froides, Frenzy, Psychose, L’Homme Qui En Savait Trop (de 1956) sont grandioses. Mais ce film l’est mille fois plus. Pour moi, il n’y à pas plus bel exemple de film à suspense que ce film. Un authentique monument, prenant de bout en bout.