1248000515_18710993_w434_h_q80

SPOILERS...

Réalisé en 2007 par Joel Schumacher, Le Nombre 23 est un film interprété par Jim Carrey, Virginia Madsen, Danny Huston, Rhona Mitra et Logan Lerman. C'est un film qui n'a pas obtenu beaucoup de succès lors de sa sortie, et est même passé totalement inaperçu. La raison principale tient en quatre mots : Jim Carrey. Joel Schumacher. Le premier est un peu has-been, sa période de gloire étant passée de puis belle lurette. Le second n'a pas réalisé beaucoup de grands films dans sa carrière, et ses meilleurs sont assez anciens (Chute Libre, L'Expérience Interdite, Génération Perdue, St Elmo's Fire, Le Client). Bref, le film ne partait pas sous les meilleurs auspices.

18711006

Pourtant, The Number 23 est plutôt intéressant, à défaut d'être un grand film. Je l'avoue, de même que j'adore La Prophétie Des Ombres de Mark Pellington malgré ses défauts, j'adore Le Nombre 23 malgré ses défauts ! Les deux films sont maladroits, mais possèdent chacun une ambiance, une atmosphère assez glauque et inquiétante. Le Nombre 23 ,lui, n'est pas un film fantastique, juste un film de suspense, mais il est souvent angoissant. 

18711013

Jim Carrey interprète Walter Sparrow, un contrôleur animalier vivant tranquillement avec sa femme Agatha (Virginia Madsen) et leur fils Robin. Pour son anniversaire, Agatha offre à Walter un livre assez étrange, dans lequel un détective imaginaire, Petitou (Fingerling, en VO) est obsédé par le nombre 23. Peu à peu, Walter, obnubilé par ce livre, va lui aussi se rendre compte de l'importance étrange de ce nombre, 23, qui revient assez souvent. S'identifiant à l'auteur mystérieux du livre, Walter devient totalement obsédé et se lance dans une quête sur cet auteur étrange qui a bouleversé sa vie avec ses révélations...

18711009

Le film propose plusieurs allusions authentiques, quoique certaines sont tirées par les cheveux quant au raisonnement qu'il faut utiliser pour parvenir à les découvrir, sur l'importance troublante du nombre 23 dans notre vie. Après visionnage de ce film, le risque de devenir obsédé, et de voir ce putain de nombre un peu partout est grand ! Parmi les exemples, on dénotera que la bombe lancée sur Hiroshima a été lancée à 8h15 (même heure pour le bombardement de Pearl Harbor), or 8 + 15 : 23. De même, le Titanic a percuté l'iceberg le 15 avril 1912 (1 + 5 + 4 + 1 + 9 + 1 + 2 : 23) à 23h45 (no comment). Shakespeare est né un 23, et mort aussi un 23 (du mois d'avril, pour les deux cas). Tchernobyl a eu sa catastrophe nucléaire à 1h23, et possède un emplacement géographique nord de 51°23'23N...

18711010

D'autres exemples, ahurissants car authentiques (et non pas inventés pour le film, quel serait l'intérêt de faire ça ?), sont dans le film de Schumacher, et donnent, souvent, froid dans le dos. Le film n'est pas exempt de défauts, mais en tout cas, l'interprétation de Jim Carrey n'en est pas un, car si ce n'est pas son meilleur rôle non comique (The Truman Show l'est), c'est quand même une belle performance à contre-emploi pour l'acteur de Menteur Menteur (cette merde - je parle de Menteur Menteur). Parmi les défauts, une réalisation assez lourde. Film paranoïaque, Le Nombre 23 est une belle petite réussite, bien qu'étant un film quand même mineur. C'est un film angoissant, prenant, basé sur des faits réels, ce qui le rend d'autant plus fort. Après, je sais bien que ce n'est pas le plus grand film de l'histoire, loin de là même ; mais je l'aime vraiment beaucoup quand même, sinon je ne l'aurais jamais abordé ici !