1228842958_les_chiens_de_paille_0

SPOILERS…

En 1971, John Boorman réalise un film qui devait, à l’origine, être réalisé par Sam Peckinpah, Délivrance. Peckinpah n’a pas pu faire ce film suite à des dissensions avec la Warner. Pas démonté pour autant par ce coup du sort, Peckinpah réalise, la même année, un de ses films les plus violents et durs, Les Chiens De Paille (Straw Dogs). C’est son premier film à ne pas être un western, et c’est une coproduction avec l’Angleterre, tournée en Angleterre.

1228842990_uuuuuu

Dustin Hoffman interprète le rôle principal, accompagné par Susan George, Peter Vaughan, Ken Hutchison, David Warner (non crédité), entre autres. Mais la quasi-totalité de la distribution, anglaise, est assez méconnue. Le film, qui fut interdit en Angleterre, et interdit aux moins de 18 ans lors de sa sortie française (depuis, il est toujours interdit aux moins de 16 ans) est un choc quasi inégalé.

1228843068_strawdogs003

Un mathématicien américain tout ce qu’il y à de plus pacifiste, David (Dustin Hoffman) part vivre en Angleterre avec sa femme Amy (Susan George), originaire de ce pays. Ils s’installent dans la région natale d’Amy. David compte profiter du calme et de la sérénité (croit-il…) de la région pour se concentrer sur son boulot. Il engage des jeunes natifs du coin pour retaper la ferme dans lequel lui et sa femme s’installent. Ces jeunes sont un peu turbulents, et embêtent le couple, mais David est farouchement non-violent, et il n’intervient pas. Un jour, cependant, les ‘employés’ de David franchissent le pas, et attaquent la ferme pendant son absence. Amy est là, et sera violée, brutalisée, par ces voyous. Apprenant ce qui s’est passé, David change du tout au tout ; installant des pièges un peu partout, se procurant des armes, se barricadant, il devient une bête fauve prête  tout pour se venger, venger Amy (qui s’en est tirée), et défendre son territoire contre les barbares du village…

1228843099_chiens_de_paille_1971_06_g

Dans le rôle d’un modeste mathématicien gentil devenant brutal et violent par la force des choses, Hoffman est incroyable. Le film, brutal et violent, fait l’apologie de la violence défensive. Un peu comme, 4 ans plus tard, le fera le film de Robert Enrico Le Vieux Fusil. Sorti la même année que deux autres chocs (Délivrance qui aborde dans un sens l’autodéfense, et Orange Mécanique, qui aborde tout simplement la violence), Les Chiens De Paille choquera, troublera les spectateurs. Jugé trop extrême et dur, le film est cependant devenu un classique avec le temps, et s’impose depuis comme un des plus exemplaires films de Peckinpah. Un choc pas forcément salutaire, mais qu’il faut à tout prix vivre. En espérant ne jamais avoir à subir la même situation tragique que celle présente dans le film…