1231839040_la_sanction_0

 

Spoilers…

 

 

 

 

 

Réalisé par Clint Eastwood en 1975, La Sanction est son quatrième film en tant que metteur en scène, et un de ses films les plus inhabituels. Initialement prévu pour Paul Newman (qui refusera le rôle, ne l’aimant pas trop), c’est Eastwood qui reprit le rôle après son refus. On y trouve aussi George Kennedy, Jack Cassidy et Vonetta McGee dans le film. The Eiger Sanction est un des films les plus inhabituels de Clint, car c’est un film d’espionnage, genre que Clint n’a que très peu abordé (pour ne pas dire, jamais sauf dans ce film). De plus, si on ne peut pas vraiment considérer le personnage joué par Eastwood comme un méchant, tout au plus peut on dire qu’il n’est pas spécialement sympathique et héroïque. Ambigu, quoi.

 

 

 

 

1231839231_ik

 

Jonathan Hemlock (Clint) est un professeur de lettres qui, pour arrondir ses fins de mois, travaille comme tueur professionnel pour une organisation secrète américaine dirigée par un homme mystérieux, Dragon (Thayer David), un albinos vivant en permanence dans l‘obscurité. Hemlock obtient toujours de bons résultats, car il sait faire preuve de beaucoup d’efficacité, en laissant ses sentiments au vestiaire.

 

 

 

 

1231839203_la_sanction_the_eiger_sanction_1974_diaporama_portrait

 

Un jour, Hemlock est recontacté par Dragon, qui lui offre une nouvelle mission : retrouver, débusquer, et ‘sanctionner’ (autrement dit, éliminer) un agent secret travaillant pour l’URSS, et susceptible d’infiltrer une équipe d’alpinistes s’apprêtant à gravir le Mont Eiger, en Suisse allemande. Hemlock accepte la mission, et part s’entraîner, avec son vieil ami Ben Bowman (George Kennedy), à l’alpinisme, dans les sierras, afin d’être au niveau. Puis, une fois son entraînement physique achevé, Hemlock se rend en Suisse, près de l‘Eiger, pour rencontrer les alpinistes avec qui il partagera la cordée. Sa mission, débusquer le tueur russe, devra se faire durant l’escalade, déjà périlleuse en soi…

 

 

 

 

1231839148_az

 

Un film mal-aimé, n’ayant eu que peu de succès lors de sa sortie, et souvent considéré comme un des moins bons Eastwood. Franchement, cette réputation de bâton merdeux est vraiment injustifiée, car le film mérite vraiment le détour, ne serait-ce que pour les scènes d’escalade, non truquées (Eastwood et les autres acteurs ont réellement gravi l’Eiger, il n’y à pas de trucages, c’est du filmé en live), le personnage d’Eastwood, aussi ambigu que le tueur mystérieux qu’il doit trouver, et le sujet du film, l’espionnage, assez inhabituel chez Clint.

 

 

 

 

1231839069_mm

 

George Kennedy est parfait dans un second rôle savoureux, et Clint lui-même est excellent. On imagine Newman dans le rôle, ça aurait pu être fantastique aussi, ce qui fait que même avec un autre acteur, La Sanction n’aurait pas perdu au compte. En ce qui me concerne, ce film, à défaut d’être le meilleur Eastwood (car s’il n’est pas aussi moyen qu’on le dit, loin de là, il n’est pas non plus un des plus grands films de Clint), est cependant un de mes préférés. Il passe rarement à la TV, mais le DVD existe, et ne doit pas être trop cher, car l‘édition est on ne peut plus sobre. Quoi qu’il en soit, je ne peux que vous conseiller de voir ce film, surtout si vous aimez Clint Eastwood !