1229097720_affiche_stand_by_me_1986_1

 

SPOILERS !!

 

 

 

 

 

 

 

Adaptation d’une nouvelle de Stephen King intitulée Le Corps (présente dans le recueil Différentes Saisons de 1982, qui a également servi pour Un Elève Doué et Les Evadés), Stand By Me est le chef d’œuvre de Rob Reiner. Un film malheureusement trop court (même pas 90 minutes), mais tout simplement magnifique, et servi par de jeunes acteurs épatants, dont certains deviendront des stars par la suite : Jerry O’Connell, Kiefer Sutherland - plus âgé -, Corey Feldman - Les Goonies -, et River Phoenix, mort prématurément en 1993 par overdose, à 23 ans.

 

 

 

 

1229096689_sdfg

 

Portant son titre d’après la fameuse chanson de Ben E. King (que l’on retrouve, bien sûr, dans la bande-son), Stand By Me est un film touchant, drôle et simple. L’action se passe durant l’été 1959, en Oregon. Apprenant qu’un enfant de leur âge, Ray Brower, a été porté disparu, quatre enfants à la limite de l’adolescence (ils ont une douzaine d’années), Chris Chambers (Phoenix), Vern Tessio (O’Connell), Gordie Lachance (Will Weaton) et Teddy Duchamp (Feldman) décident de partir à la recherche du corps de ce garçon qu’ils ne connaissent pourtant quasiment pas. Ils espèrent ainsi, en découvrant le corps, devenir célèbres, passer dans les journaux, et prouver à leurs parents et aînés qu’ils ne sont pas des mauviettes.

 

 

 

 

1229096737_edfrtg

 

C’est en suivant les rails d’un train que les quatre ados partent à l’aventure, dans les bois. Une aventure qui va se révéler plutôt périlleuse, de multiples embûches vont se dresser devant eux. Amitié, discussions au coin du feu, nature hostile, passage de l’enfance à l’adolescence, les quatre amis vont vivre une expérience hors du commun.

 

 

 

 

1229096805_dddd

 

Superbement interprété, très bonne adaptation d’une nouvelle magnifique (sans doute le plus bel hommage à l’enfance dans tout ce que King a écrit, avec Ca, et une des plus belles adaptations de l'univers de King), Stand By Me est un film culte, un monument de film sur l’enfance et l’adolescence. Le film est également une très bonne retranscription de la vie rurale dans les années 50-60 aux USA (avec tout ce que ça implique : patelins paumés, bande de délinquants fracassant des boîtes à lettres, gamins qui s’emmerdent, vieilles bagnoles). Le film, de plus, est assez sombre, même si on ne s’en rend pas bien compte à la première vision. C’est quand même pour partir à la recherche d’un cadavre que ces gosses font tout ça.

 

 

 

 

1229096773_stand_by_me_compte_sur_moi_1986_diaporama_portrait

 

Dans le genre, une réussite totale, un film à voir en famille, et à voir, en tout cas, à tout prix. C’est à croire que Stand By Me ne vieillit pas. En fait, non, il se bonifie de plus en plus avec l’âge. Ce film est le meilleur de Rob Reiner. Il a fait d’autres très bons films (et certains se retrouveront un de ces jours ici, comme This Is Spinal Tap), mais aucun n’arrive à la cheville de ce chef d’œuvre d’émotions diverses.