1189867406_2601

SPOILERS !

 

 

Paul Verhoeven est surtout connu pour Robocop et Basic Instinct, mais il ne faudrait pas oublier les films qu'il a tourné dans son pays natal, la Hollande. Et parmi ces films, le plus grand est incontestablement Le Choix Du Destin (titre français ridicule), plus connu sous son titre international de Soldier Of Orange (Soldaat Van Oranje pour sont titre néerlandais). Le film date de 1977, et n'est pas seulement le meilleur film hollandais de Verhoeven, mais aussi son plus grand film tout court. C'est, pour finir, une des plus grosses productions de toute l'histoire du cinéma néerlandais.

 

18405256

Le film existe en deux versions (toutes deux présentes, à raison de une par disque, sur le coffret DVD zone 2 de la période hollandaise de Verhoeven - pour info, dans ce coffret, la version courte n'est qu'en VF, et la longue, qu'en VOST), la version cinéma sortie dans le monde entier en 1977 et après, et la version director's cut, sortie aux Pays-Bas. 30 minutes de plus se trouvent sur la version longue, qui fait passer le film de 1h57 à 2h27. C'est de cette version longue que je parlerai ici. Je tiens, d'ailleurs, à préciser que la version courte est, elle aussi, sensationnelle.

1189868925_sq

Interprété par Rutger Hauer, Jeroen Krabbé, Edward Fox (dans le role d'un officier anglais), mais aussi par une kyrielle d'acteurs exceptionnels qu'il serait malheureusement inutile de citer, compte tenu qu'ils ne sont pas connus en dehors de la Hollande, le film parle d'une bande d'amis étudiants qui, au début de la seconde guerre mondiale, vont prendre activement part au conflit, certains allant dans la résistance tandis que d'autres, dans la collaboration. Vous l'aurez compris, vous avez entre les mains un film de guerre bien comme il faut. Et c'est d'ailleurs un des plus grands films de guerre que j'ai vu. En fait, c'est, avec L'Armée Des Ombres de Jean-Pierre Melville (1969), le plus grand films sur la résistance. Mais ici, bien sur, pas de Jean Moulin, l'action se passe en Hollande.

 

1189868815_gg

Le début du film montre un bizutage dans une université de Amsterdam (on reconnait la ville grace à ses magnifiques canaux). On est en 1940. Quelques nouveaux venus, crane rasé pour l'occasion, tentent de fuir le bizutage, mais sont rattrapés par les plus anciens, qui leur en font voir de toutes les couleurs. Parmi ces nouveaux, Alex, Jan, Robby, Nico et Erik (Rutger Hauer, acteur fétiche du cinéaste, du moins, jusqu'à 1985). La bande fait la connaissance d'un étudiant bien plus agé, Guus (Jeroen Krabbé), qui devient en quelque sorte le leader du groupe.

 

1189868847_dddd

L'annonce du début de la guerre fait que certains d'entre eux (Alex, surtout) s'engagent dans l'armée, pour repousser l'ennemi. Erik, Guus et Jan restent, eux, prudemment en arrière. Cependant, Erik et Guus tenteront de s'engager, mais l'annonce de la capitulation néerlandaise face aux nazis sera faite en meme temps (très peu de temps après le début de l'entrée en guerre du pays). Devant un pays occupé par les Allemands, Robby commencera une action de résistance en envoyant des télégrammes pour l'Angleterre, afin que l'attaque puisse se préparer de là-bas. Erik, voulant à tout prix défendre son pays, demande à Robby d'organiser son départ pour Londres. Mais, au dernier moment, c'est Jan (qui est juif) devra etre envoyé, compte tenu de sa religion. Malheureusement, la tentative d'envoi par avion de Jan en Angleterre se soldera par un échec, et Jan sera arreté par les soldats du parti nazi hollandais.

 

untitlddd

Craignant que Jan ne le dénonce, Erik court voir Guus, pour lui demander de l'héberger. Guus accepte, et démarre de son coté une action de résistance. Suite à un controle d'identité auquel ils tenteront de fuir (pris de panique), ils seront arretés. Guus, grace à une diversion d'Erik, s'enfuit, mais Erik est arreté et envoyé en prison, où il retrouve Jan. Jan, interrogé très violemment, est éxecuté, et Erik, relaché, mais mis sous haute surveillance policière. C'est grace à Esther, la fiancée de Robbie, une juive, qu'il parviendra à entrer à nouveau en contact avec Robbie. Robbie fera mettre Erik en contact avec Nico, qui s'occupe aussi de résistance, et fera envoyer Erik et Guus en Angleterre.

 

1189869346_sxw

Cette fois-ci, ce sera un succès, et les deux amis se retrouvent à Londres après une traversée à bord d'un cargo, où ils furent embarqués comme équipage. Une fois à Londres, ils sont mis en relation directe avec le représentant du gouvernement hollandais, et avec la Reine Wilhelmina de Hollande, réfugiée à Londres. Pour sauver leur pays du joug nazi, ils commenceront une série de manoeuvres entrant à la fois dans le domaine de la résistance que des opérations militaires...

 

1189868746_cccc

Soldier Of Orange est un vrai choc, meme si le film n'est pas aussi cru et violent que les autres Verhoeven (moins de sang, quasiment pas de sexe, contrairement à Turkish Delight ou La Chair Et Le Sang). Souvent drole (beaucoup d'humour dans le film, surtout dans la partie anglaise du film), très souvent poignant, totalement crédible, le film est porté par Rutger Hauer et Jeroen Krabbé, vraiment exceptionnels (on aurait tendance à limiter Jeroen Krabbé à son role de bad guy dans Tuer N'Est Pas Jouer - un épisode de 'James Bond' - , mais cet acteur est vraiment incroyable. Et ne parlons pas de Hauer, qui a une prestance inimaginablement forte).

 

untitled

Oui, c'est de très loin le film le plus réussi, le plus grandiose de Verhoeven. Dommage qu'il ne soit pas plus connu (il a failli remporter l'Oscar du meilleur film étranger, en 1980 - hé oui, les films étrangers mettent longtemps à venir aux USA... - mais il s'est fait détroner par...La Cage Aux Folles, triste, mais véridique !), car il mérite vraiment le coup d'oeil. On ne s'ennuie jamais devant ce film (qui a une bande-son remarquable), malgré une durée de presque 2h30 dans sa version director's cut.

 

z

Sur une période extrèmement sombre de l'histoire de son pays (et de l'Histoire tout court, bien entendu), Paul Verhoeven a fait un film sensationnel à tous points de vue. Réalisation, interprétation, scénario (Starship Troopers, 20 ans plus tard, a des similitudes), musique, décors, costumes, tout est majestueux ici. Soldier Of Orange est le meilleur film de Rutger Hauer, le meilleur film de Jeroen Krabbé (qui jouera dans un autre Verhoeven, le superbe et malsain Le Quatrième Homme en 1983), et le plus grand Verhoeven. On ne ressort que difficilement d'un tel monument.