1229164009_le_pacte_des_loups_0

Spoilers…

Sorti en 2001, ce film fut attendu pendant un bon petit paquet d’années. Christophe Gans, réalisateur du très culte Crying Freeman, abordant un film sur la Bête du Gévaudan, forcément, ça donne envie ! Et le film, interprété par Samuel LeBihan, Mark Dacascos, Jean Yanne, Vincent Cassel, Monica Bellucci, Emilie Dequenne, Philippe Nahon et Jean-François Stévenin (entre autres), est franchement une réussite. Son nom ? Le Pacte Des Loups. Mais ça, vous le savez, l’affiche est au-dessus !

143_ph7

L’action se passe dans le Gévaudan (vers la Lozère), au XVIIème siècle, durant le règne de Louis XV. Le chevalier Grégoire de Fronsac (Samuel LeBihan, très très bon) est dépêché par le roi afin de percer le mystère qui plane autour d’une série de meurtres, dans le Gévaudan, et que l’on attribue à une bête féroce et mystérieuse. Fronsac, accompagné de son ami et frère de sang Mani (Mark Dacascos), un indien Mohawk récupéré lors d’un séjour aux Amérique, est bien décidé à découvrir le mystère, et à capturer, vivante ou morte, la fameuse Bête… Mais Fronsac ne va pas tarder à découvrir plusieurs éléments troublants, et va également sentir que quelqu’un veut à tout prix l’empêcher d’en apprendre davantage. Très vite, on envoie un autre homme, un autre aventurier, afin que la Bête soit plus rapidement et efficacement mis en déroute. Un loup sera capturé, tué, et honteusement maquillé (par Fronsac, forcé de le faire par ordre) pour ressembler à une bête féroce. Mais la vraie Bête, Fronsac le sait, court toujours…Et il ne perd pas espoir de la trouver, quitte à mettre sa vie en péril.

143_ph2

Je ne rentre pas dans tous les détails, afin de préserver l’intrigue, s’il y en à parmi vous qui n’ont toujours pas vu ce film. Ce n’est pas un chef d’œuvre absolu, mais il permet de passer un bon moment devant son écran, et il est magistralement interprété et réalisé. Les scènes d’action sont pour la plupart vraiment impressionnantes. Le seul petit reproche : était-ce vraiment nécessaire, le personnage de Mani, l’indien adepte de combat rapproché assez proche du kung-fu ? Ca fait assez anachronique, par moments. Mais bon, Gans et Dacascos sont potes, et Dacascos joue pas mal dans le film. Alors ça passe ; limite, mais ça passe !

143_ph1

Le Pacte Des Loups est un des rares films sur le mystère (encore non élucidé) de la Bête du Gévaudan. Qui était-elle ? Un loup ? Non, elle semblait trop féroce et grosse pour être un loup (les loups, quand ils ne sont pas affamés et en meute, craignent l’homme) ; un homme ? Devant les chevaux, il n’aurait pas fait le poids à la course ! Et il aurait fallu qu’il soit cannibale, et c’était assez rare en France à l’époque ; une secte, comme proposé dans le film ? Pourquoi pas, mais ce n’est pas sûr du tout. Une bête fauve, du style lion, tigre, panthère, puma ? Pourquoi pas, mais comment serait-elle arrivée en Lozère ? Non, on ne sait rien, et ça risque de perdurer ! Ce film ne tente pas d’expliquer, il propose une vision, une version non négligeable, mais romancée. C’est un divertissement très bien foutu, et qui mérite d’être vu. Un excellent film d’aventures français !