1232116423_rainbowthieftusk2_1_

Spoilers…

En raison de l’absence de DVD pour ce film, et de son extrême rareté, je n’ai hélas pu obtenir aucune photo du film, juste son affiche. En conséquence, j’ai casé des photos des acteurs et du réalisateur, pour ‘meubler’…

Ce film est le quatrième film d’Alejandro Jodorowsky (qui a réalisé six films en tout, son dernier date de 1991), et date de 1979. Interprété par Anton Diffring, Cyrielle Clair, Serge Merlin, Michel Peyrelon et Christopher Mitchum (fils de Robert), Tusk est indéniablement le film le moins connu de Jodorowsky. Et même, de tous ses films, celui qui a été quasiment oublié, malheureusement. Ce film n’est pas son meilleur (si vous avez l’habitude de vous rendre sur ce blog, vous savez que le meilleur film de Jodorowsky est La Montagne Sacrée, et que Santa Sangre est son second meilleur film), c’est même son plus anodin à bien y réfléchir. Contrairement aux films précédents de Jodorowsky (et à son film suivant, Santa Sangre), Tusk n’est pas violent et choquant, c’est un film plutôt pour tous publics. Canal+ avait, il y à de cela au moins 10 ans, diffusé ce film dans le cadre du Cinéma de Quartier. Ca doit être la dernière diffusion TV de ce film en France.

1232116445_34741

L’action de ce film, qui s’inspire d’un roman de Reginald Campbell, se passe en Inde coloniale britannique. Le film raconte une histoire qui n’aurait pas dépareillé dans un recueil de nouvelles de Rudyard Kipling, et qui ressemble assez à celle du Lion de Joseph Kessel : une jeune femme, fille de nationalité anglaise, née le même jour qu’un éléphant, devient amie avec cet éléphanteau, qui grandit donc avec elle. Mais la vie est dure, et à cause, en partie, de son tyrannique père (Anton Diffring), la jeune femme (Cyrielle Clair) sera éloignée de l’éléphant… Tusk, en anglais, signifie ‘défenses’, celles d’un éléphant, bien sûr. La même  année que la sortie du film (qui ne fit pas grand bruit…), le groupe de pop/rock Fleetwood Mac sortira un album intitulé Tusk, et contenant, dans sa pochette, des allusions flagrantes au film (images d’éléphants, d’Inde coloniale), sans pour autant être la musique du film. Petite coïncidence ?

1232116467_anton_20diffring

Anton Diffring, Cyrielle Clair et Chris Mitchum sont plutôt bons, la réalisation est parfaite. Le film est dans le style Jodorowsky, mais ici, rapport à son sujet, c’est largement plus soft. Ce film, Jodorowsky l’a tourné après que son pharaonique projet d’adaptation du roman Dune de Frank Herbert capota. Seuls les story-boards furent faits, par Moebius, fameux dessinateur de BD (qui signa l’affiche du film, et collaborera longtemps avec Jodorowsky pour de nombreuses BD, comme la série des Incal). Le film aurait eu comme acteurs Salvador Dali, Mick Jagger…On aurait trouvé les groupes Magma et Pink Floyd pour la musique…H.R. Giger pour les costumes…Ca aurait été LE film pharaonique par excellence. Et reste aujourd’hui un des plus gros regrets de n’importe quel cinéphile.

1232116487_95625

Pour se refaire, Jodorowsky fera donc ce film qui a tout du film de commande, un film de carte postale, gentil et beau, sympathique, mais hélas totalement passé à l’as, totalement oublié. L’information circule que courant 2009, Le Voleur D’Arc-En-Ciel, dernier film que Jodorowsky a fait pour le moment (King Shot, son septième film, devrait être fait cet année), sortira en DVD z2. En revanche, pour Tusk, j’ai le regret immense de vous confirmer que, pour le moment, c’est aux abonnés absents.

A QUAND LE DVD, BON DIEU ?