1227975198_la_rose_et_la_fleche_0

Spoilers !!

Ce film, réalisé en 1976 par Richard Lester, n’est plus aussi connu de nos jours qu’il y à quelques années. C’est d’autant plus dommage qu’il y à tout, dans La Rose Et La Flèche, pour faire de ce film un classique éternel : casting remarquable (Sean Connery, Audrey Hepburn, Robert Shaw, Denholm Elliott, Ian Holm, Nicol Williamson, Richard Harris), musique superbe de John Barry, sublime reconstitution du Moyen-Âge, réalisation efficace du très efficace Richard Lester, et histoire mettant en scène, dans une superbe variation sur le thème, un héros légendaire, Robin des Bois.

1227975402_vvvv

Robin (Sean Connery), après avoir servi pendant 20 ans son roi Richard Cœur de Lion (Richard Harris) dans les Croisades, décide de rentrer vivre en Angleterre avec son fidèle allié Petit Jean (Nicol Williamson), à la mort du roi Richard. Retrouvant ses amis de toujours Frère Tuck et Willy (Denholm Elliott), il apprend que son ancien amour, Marianne (Audrey Hepburn), est devenue nonne 18 ans auparavant, et a pris le nom de mère Jennet, abbesse d’une abbaye non loin de Notthingham. Le nouveau roi, Jean Sans Terre (Ian Holm), étant farouchement anti-catholiques, Marianne est menacée d’être arrêtée par les hommes du shérif de Nottingham (Robert Shaw), ennemi de toujours de Robin et de ses hommes de la forêt de Sherwood. Robin, désireux plus que jamais de reconquérir le cœur (pris par Dieu) de Marianne, repart en guerre contre les hommes du shérif…

1227975365_nbv

Magnifiquement interprété, ce film bourré d’action, d’humour et d’émotion est probablement un des meilleurs films avec Sean Connery, et incontestablement le meilleur film de Richard Lester (réalisateur du très bon diptyque des Trois Mousquetaires et du Froussard Héroïque, mais aussi responsable de deux ou trois ratages comme les suites à Superman). Visuellement, le film est un petit peu vieillot, mais reste très beau (les décors sont superbes). Le film est surtout magnifique dans son sujet, car il reprend un des plus beaux mythes qui soient (Robin des Bois) pour le détourner d’une très belle manière. On voit un Robin vieillissant, une Marianne plus toute jeune, un Petit Jean un petit peu plus jeune, mais tout de même approchant des 40 ans…

1227975232_capture

Robin And Marian (titre original) montre la fin d’un mythe, et le moins que l’on puisse dire, c’est que cette fin est sublime. En effet (SPOILERS), Robin meurt à la fin, et Marianne aussi. Blessé au cours de son combat (gagné) contre le shérif de Notthingham, Robin se fait administrer par Marianne une potion censée l’aider à aller mieux. Marianne elle aussi prend de cette potion, alors qu’elle n’est pas blessée, et c’est là qu’on comprend qu’elle l’a empoisonné et s’empoisonne également, se suicide, afin que tous deux se rejoignent dans la mort. L’amour est éternel, voilà le message du film. Le film démarre par la vision de deux pommes un peu flétries (Robin et Marianne), et se termine par un jet de flèche et deux pommes totalement flétries. Mais côte à côte.

1227975291_cx

Rarement un film sur l’amour aura été aussi parfait, aussi beau, aussi émouvant. La fin du film est belle à pleurer, le film lui-même est parfois très touchant. Le titre français du film est mille fois mieux que le titre original : une rose, symbole de l’amour, et une flèche, symbole à la fois de Robin (son arme préférée) et de l’amour (Eros/Cupidon). A la fin du film, Robin demande à Petit Jean de lui donner son arc et une flèche. Robin tire la flèche par la fenêtre, et demande à Jean de déposer son corps et celui de Marianne là où la flèche tombera. On ne voit pas la flèche tomber, elle file droit vers les cieux, là où les deux amoureux reposent à jamais, unis, heureux. La Rose Et La Flèche est un superbe film, hélas moins connu de nos jours, qu’il faut à tout prix (re)découvrir !