1219672781_fxqu3_quadrophenia_posters

SPOILERS !

Réalisé en 1979 par Franc Roddam, Quadrophenia est un film mythique qui s’inspire d’un album du groupe de rock anglais The Who. Un autre de leurs albums du style opéra-rock avait déjà été adapté au cinéma (Tommy, par Ken Russell, 1975). Ici, c’est l’album de 1973 Quadrophenia, album-concept relatant les aventures d’un jeune Mod psychologiquement perturbé, qui est transcrit en film. Avec, entre autres, Sting et Ray Winstone, même si le rôle principal (Jimmy) est joué par Phil Daniels (qui restera à jamais marqué par ce film).

1219672985_iu

Jimmy est un jeune Mod (je reviendrai plus tard sur ce terme de Mod), qui passe son temps à faire la fête, boire, fumer, draguer et conduire de superbes Vespas avec ses amis. Sans oublier les bastons, le plus souvent brutales, que ses amis et lui organisent contre la bande rivale, les Rockeurs. Plongé dans une orgie de drogue, de musique, de violence et de folie, Jimmy, atteint de quadrophrénie (maladie inventée par Pete Townshend, guitariste/leader/compositeur des Who, et qui consiste en une double schizophrénie, soit quatre personnalités), ne supporte plus le monde dans lequel il vit, et se sent incompris, que se soit par ses parents, ses patrons, ses amis, et même ses ennemis. Décidant de tout plaquer, il part pour Brighton, sur la côte, pour y vivre sa vie…

1219672909_st

De l’opéra-rock mythique des Who, riche en morceaux superbes (mais néanmoins victime d’une assez grosse lourdeur dans ses arrangements, trop de cuivres et de synthés notamment), Franc Roddam a su faire un film d’une grande beauté et richesse, qui semble être le parfait pendant ‘filmique’ de l’imposant livret de photos n&b présent dans l’album (CD et vinyle). L’histoire n’est certes pas extraordinairement originale (n’oublions pas que le film s’inspire d’un album de rock), mais elle a été étoffée pour le film quand même.

1219672820_capture

Le film aborde avec beaucoup de réussite le thème des Mods, ces jeunes Anglais qui, dans les années 60, se passionnaient pour le rhythm’n’blues, conduisaient des Vespas, se fringuaient très classe (limite les tenues des uniformes scolaires anglais), et avaient pour ennemis jurés les amateurs de rock, les Rockeurs, dont le look de cuir, avec banane et gomina était tout à leur opposé. Mod vient de ‘Modern’.

Dans les années 70 (vers 1978-79, et un peu après), il y eut un renouveau Mod. A la fois relancé par le film, mais aussi par des groupes tels que The Jam, The Specials, Madness (oui, le punk des Jam, très emprunté de soul et de rhythm’n’blues, ainsi que le ska des Specials, avec leur look, a beaucoup fait pour le renouveau Mod) ou The Selecter.

1219672881_de

Quadrophenia est un film culte, un vrai, une perle hélas assez méconnue, mais pourtant totalement réussie et maîtrisée. Sting y est impeccable, mais dans le rôle principal, Phil Daniels est tout simplement incroyable. Il porte littéralement le film sur les épaules, et en plus, il ressemble beaucoup au Jimmy des photos de l’album (le modèle des photos est un certain Chad). Daniels est vraiment parfait, il respire Jimmy, il respire vraiment la révolte adolescente. Pour amateurs de rock (la musique est sensationnelle : 5.15, Love Reign O’er Me, The Punk And The Godfather, I've Had Enough…), ce film est tout simplement indispensable. Pour cinéphiles curieux aussi. Personnellement, si j’adore Tommy, j’adore encore plus Quadrophenia.

1219673063_quadrophenia_f06