1213552438_les_granges_brulees_0

SPOILERS…

Réalisé en 1973 par Jean Chapot (co-réalisé, officieusement, par Alain Delon), Les Granges Brûlées est un des meilleurs films policiers français des années 70 en plus d’être une description assez réaliste de la vie rurale – enfin, rurale, disons, la vie dans un coin plus ou moins reculé de la France. Et dans une ferme. Une jeune femme est retrouvée poignardée non loin du lieu dit des « Granges Brûlées », dans le Doubs (sans doute le département le plus glacial de France, là où il fait le plus froid en hiver – et l’action se passe en hiver). Un juge d’instruction, Larcher (Alain Delon), est chargé de l’affaire, et se rend sur place pour enquêter auprès des habitants du coin, principalement des fermiers.

1213552597_cathe

Le corps a été retrouvé non loin de la ferme tenue par Rose et Pierre (Simone Signoret, Paul Crauchet). Rose, une femme autoritaire, mène la ferme d’une main de fer. Larcher va, au fil de son enquête, tisser des liens avec elle, des liens d’amitié et de respect réciproque. Ce qui ne l’empêchera pas de la soupçonner, de même qu’il soupçonne aussi d’autres personnes, telles que le propre fils de Rose, Paul (Bernard LeCoq), du meurtre. Surtout que Paul semble avoir en sa possession une certaine somme d’argent qui proviendrait de la voiture de la victime, et que ses agissements, souvent alcoolisés, semblent un peu louches pour Larcher… Larcher, dans sa quête pour la vérité, n’épargnera aucune piste…

1213552565_18451044_w434_h_q80

Le film a un rythme assez lent, il faut le reconnaître, et son principal défaut réside dans sa bande-son, littéralement horrible, et signée Jean-Michel Jarre. Non pas que je déteste Jarre. Mais cette musique est vraiment moche, elle ressemble plus aux balbutiements électroniques d’un gosse à qui on confie un clavier Bontempi qu’à la musique d’un musicien talentueux à qui on devra plus tard Oxygène ou Equinoxe. Jean-Michel Jarre n’était pas connu à l’époque, et s’il avait du continuer dans ce registre abrutissant de mocheté, il ne serait toujours pas connu…

1213552491_les_gr10

Malgré un rythme pas toujours très soutenu, je ne vois pas quoi dire de mal sur ce film. L’enquête policière est excellente, bien menée ; les acteurs (Paul Crauchet, Bernard LeCoq, Catherine Allégret – fille de Simone Signoret dans la vraie vie et dans le film - , Miou-Miou, Renato Salvadori, Jean Bouise, et bien entendu le duo Alain Delon/Simone Signoret) sont tous excellents ; la réalisation n’est certes pas du niveau d’un Melville mais reste sympathique…Un bon, très très bon film populaire, qui reste d’ailleurs dans les films les plus populaires du cinéma français, car très souvent diffusé. Ne boudez pas votre plaisir, si ce film repasse un jour, regardez-le !