1248595519_the_queen_764883

Spoilers...

En 2006, Stephen Frears, qui n'avait pas encore été abordé sur ce blog, réalise The Queen, un film imparable interprété par Helen Mirren, James Cromwell, Michael Sheen, Alex Jennings, Helen McCrory et Sylvia Syms. Récompensé par le Prix du meilleur scénario à la Mostra de Venise, le film a surtout permis à Helen Mirren d'obtenir un Prix à la même cérémonie, plus l'Oscar de la meilleure actrice. Le film est une coproduction anglo-franco-américaine montrant, vu de l'intérieur, la mort de la princesse Diana ; le tout est vu des yeux de la Reine Elizabeth II et de la famille royale anglaise.

1248596113_h_4_ill_824207_thequeen_four

Le film, filmé à la manière d'un documentaire, et interprété par des acteurs aussi physiquement ressemblants que parfaits (Helen Mirren, grandiose en Elizabeth II ; James Cromwell en prince consort Philippe, Duc d'Edimbourg, mari de la Reine ; Michael Sheen en Tony Blair...), montre le quotidien pas toujours drôle de la vie à Buckingham, montre les premiers jours de l'arrivée au pouvoir du Premier Ministre Tony Blair, et le cataclysme de la mort de Diana.

1248595988_15557

Stephen Frears, un des meilleurs réalisateurs britanniques, réussit un film passionnant de bout en bout, un film incroyablement intéressant, interprété à la perfection (Helen Mirren, je me répête mais qu'importe, est royale, grandiose, immense, elle mérite totalement ses récompenses), sobrement réalisé, et à la fois caustique et respectueux de son sujet. On voit ce qui a fait que, pendant plusieurs jours, la famille royale ne s'est pas exprimée sur la tragédie de la mort de Lady Di, tandis que Tony Blair, lui, exprimait le souhait de funérailles nationales.

1248596218_18699979_w434_h_q80

Pour être franc, je n'attendais rien de ce film. Je l'ai vu tardivement à la TV, lors de son premier passage (sur Canal +), un soir où il n'y avait rien d'autre à voir à la TV. Je me suis dit tant qu'à faire, autant le voir, même si on risque de s'emmerder. Je ne me suis pas emmerdé une seule seconde, et l'ai depuis revu et acheté en DVD, chose rare pour ma part concernant un film aussi intimiste que The Queen. Et les films de ce genre, généralement, me plaisent à moitié. The Queen est probablement un des sommets de Stephen Frears avec The Hit et Les Liaisons Dangereuses, tout simplement !