1233738733_moi_y_en_a_vouloir_des_sous_0

Spoilers…

En 1972, après avoir réalisé une satire de la radio et des effets de mode avec son premier film Tout Le Monde Il Est Beau, Tout Le Monde Il Est Gentil, Jean Yanne récidive avec son second film, le tout aussi corrosif Moi Y’En A Vouloir Des Sous. Le film est interprété par Jean Yanne dans le premier rôle, et on retrouve les habitués de son univers, à savoir Bernard Blier, Jacques François, Michel Serrault, Daniel Prévost, Paul Préboist, Nicole Calfan, Fernand Ledoux et Ginette Garcin. On y trouve aussi Jean-Roger Caussimon, et le groupe français de zeuhl (nom qu’ils ont donné à leur musique si particulière, mélange de jazz free et de rock progressif chanté dans un idiome de leur invention, le kobaïen) Magma.

1233738795_uuuuuu

Le film est aussi drôle que caustique, et il est même tellement corrosif qu’à l’instar des autres films que Yanne a réalisé dans les années 70 (Les Chinois A Paris, Chobizenesse, il est rarement diffusé à la TV. Heureusement, il l’a été dernièrement, ce qui m’a permis de l’enregistrer (les captures d’écran ci-jointes sont donc home-made) et de le revoir, surtout ! Benoît Lepape (Jean Yanne) est un conseiller financier. A la suite d’une assez malheureuse initiative de sa part dans l’entreprise qui l’embauchait, il est licencié. Il décide d’aller travailler chez son oncle, militant syndicaliste (Bernard Blier). Il a alors, avec ses idées capitalistes, révolutionner tout ce beau monde, et si son oncle ne sera d’abord pas très jouasse, il devra reconnaître que l’argent coulera à flots pour lui grâce à Benoît…

1233738853_magma

Jean Yanne tape toujours là ou ça fait mal. Ici, il brocarde le syndicalisme et le capitalisme. Et il le fait avec une hargne qui n’a d’égale que sa bonhomie, son envie de faire rire avec des sujets sérieux (dans Les Chinois A Paris, il osera à la fois se foutre de l’Occupation, de la Résistance, et de la Chine communiste, en même temps). En tant que réalisateur, il faut bien le dire, Yanne n’était pas un virtuose. Tout comme Michel Audiard pour ses propres réalisations, il a sans doute posé sa caméra à un endroit, l’a mise en marche, et ne s’en est plus occupé par la suite.

1233738819_18796315_w434_h_q80

En revanche, en tant qu’acteur, il était vraiment bon, sa gouaille bien connue sert parfaitement son rôle. Les autres acteurs semblent s’être vraiment éclatés à faire ce film (Yanne les avait tous (sauf Nicole Calfan) utilisés pour son premier film, il les réengagera tous pour son troisième).

La musique de Michel Magne (avec chansons de Yanne) est très réussie. Le passage avec le groupe Magma est excellent (j'adore Magma). Le groupe était vraiment en vogue dans les années 70, et le fim a peut-être participé à le rendre encore plus connu. Dans l’ensemble, c’est le troisième meilleur film de Yanne après Tout Le Monde Il Est Beau, Tout Le Monde Il Est Gentil et Les Chinois A Paris. Une comédie acide, méchamment drôle. Du pur Yanne, quoi !

Le capitalisme, c’est l’exploitation de l’homme par l’homme ; le syndicalisme, c’est tout le contraire – Coluche.