1186761560_flash_gordon

SPOILERS !!

Dans la rubrique 'Y à qu'les cons qui changent pas d'avis', je vous présente :

Si vous preniez la peine de lire les critiques concernant ce film sur le site AlloCiné, vous remarqueriez que je l'ai critiqué en lui donnant la note la plus basse (zéro étoiles). Hors je l'aborde ici, parmi mes films cultes. N'y aurait-il pas quelque chose qui déconne chez moi ? En fait, depuis le temps, j'ai revu ce film, et je dois dire que j'ai totalement changé d'avis. Ce film (Flash Gordon, pour ne pas le citer), je l'adorais quand j'étais mome et ado. Je n'arretais pas de le regarder. Seulement voilà, un beau jour, j'en ai eu marre, je le connaissais par coeur, et il commençait à me souler grave. Je n'ai donc plus eu aucun bon souvenir concernant ce film, jusqu'à ce qu'un copain m'offre le DVD. Assez salaud, le copain, lui qui savait bien que ce film, je ne l'aimais plus.

1186762150_flashgordon_14

Mais je me suis quand meme laissé tenter de le revoir, et je dois dire que passé le premier quart d'heure, je me suis à nouveau laisser emporter par le coté incroyablement kitsch des décors, costumes, effets spéciaux...Il n'y à que la musique (signée Queen, groupe que j'aime pourtant beaucoup) que je ne peux plus saquer. Rien qu'à cause de la musique, et parce que l'ajout de ce film dans ce blog est du à un revirement d'avis très rare de ma part (quand je déteste, généralement, c'est pas pour adorer ensuite - de ce fait, jamais la trilogie Matrix ne se retrouvera ici, vous pouvez me croire !), rien qu'à cause de ces deux choses, donc, je ne donnerai pas la note maximum de 4 étoiles à cet article. Mais plutot, 3 étoiles.

1186762404_flashgordon_06

Donc, passée cette longue intro, je vais parler ici de Flash Gordon, réalisé en 1980 par Mike Hodges, avec Sam J. Jones dans le role principal (celui de Guy l'Eclair), Melody Anderson, Haim Topol (vu dans un James Bond, Rien Que Pour Vos Yeux), Ornella Muti, Max Von Sydow...Musique signée intégralement par Queen, dont deux chansons (dont Flash, bien connue et ultra soulante) ouvrent et ferment le film. Le film, diaboliquement kitsch, est inspiré par une célèbre bande dessinée, qui avait déjà été adaptée en série TV dans les années 30-40, et en une version érotico-paillarde en 1972, Flesh Gordon. Curieusement, de par ses décors, le film de Hodges se rapprocherait plus de cette adaptation hot que de la BD initiale...

1186762104_flashgordon_24

Ai-je besoin de raconter le film ? Une succession de catastrophes (tempetes, cyclones, tremblements de terre) arrivent sur la Terre. Il semblerait que ces catastrophes soient provoquées par des ones venant de l'espace. Un scientifique, Zarkov (Topol), accompagné par l'entraineur de football américain Flash Gordon (Sam Jones) et par la journaliste Dale Arden (Melody Anderson), part, avec une fusée de son invention, pour tenter de trouver une réponse. Il faut savoir ici que si Flash et Dale sont là, c'est que leur avion s'est crashé non loin du laboratoire de Zarkov (fraichement viré de la NASA, pour l'histoire, car jugé un peu fou).

1186762046_flashgordon_10

Leur fusée arrive sur une planète provenant de la galaxie Mongo, dirigée par le terrible empereur Ming (Max Von Sydow). Ils sont fait prisonniers par Ming, qui ordonne qu'on éxecute Flash Gordon. Flash est tué (par chambre à gaz), mais est ressuscité par Aura (Ornella Muti), la fille de Ming, qui va aider le trio à sauver leur planète. Avec l'aide de la tribu des Hommes-Oiseaux (menés par Vultan) et du prince Barin, amant de Aura, Flash va pouvoir sauver la galaxie...Et empecher Ming d'épouser Dale, dont il est tombé amoureux (et cet amour n'est pas du tout réciproque)...

1186762078_flashgordon_03

Avec Flash Gordon, on est dans le space-opera de pacotille, désuet (et pourtant, il ne date pas des années 50 !), kitsch, mais aussi très amusant et agréable. On passe un bon moment devant son écran, à condition d'oublier la musique de Queen (hormis le thème de combat/Football Fight et la musique quand ils sont dans la fusée, In The Space Capsule - je donne les titres car, honte sur moi, j'ai le CD). A condition d'oublier aussi la question rituelle, qui revient quand meme assez souvent (surtout chez les cinéphiles) : mais qu'est-ce que Max Von Sydow (qui ne cachetonne pourtant pas) vient foutre dans ce film de SF ?

1186761984_flashgordon_28

3 étoiles, et non 4, parce que je réhabilite ce film, que j'ai largement assaisonné avec mes zéro étoiles de ma critique sur la fiche AlloCiné du film. Comme ce n'est pas possible de retirer la critique pour la refaire, je fais mon mea culpa et je corrige sur mon blog... P.S. : si vous n'aviez pas encore lu ma critique du film avant de lire ceci, ne faites donc pas attention !!