1192553722_intolerance

SPOILERS...

Réalisé en 1916 (ce qui en fait le film le plus ancien de tous ceux qui se trouvent sur mon blog, et il est pas pret d'etre détroné !), Intolérance est le plus grand film de son auteur, David Ward Griffith. L'auteur du déjà majestueux Naissance D'Une Nation nous propose ici quatre segments articulés autour du thème universel de l'intolérance. Ces quatre parties, ces quatre sketches, comme on pourrait dire, se situent à diverses époques. Tous ces segments sont énormes, meme si j'avoue une grande préférence pour celui se déroulant dans l'Antiquité. Rapidement, voici de quoi parlent ces quatre parties (celle concernant la Renaissance française avait été retirée des copies françaises du film, et n'a été replacée dans le film que plus tard, en France) :

- En 1914, un jeune homme, éperdument amoureux de sa fiancée miséreuse, va etre accusé d'un crime dont il est totalement innocent. Il sera condamné à mort par pendaison, mais est sauvé au dernier moment.

- En 1572, Prosper Latour, soldat catholique, tombe amoureux de la fille d'un Huguenot (protestant). Catherine de Médicis déclanche le massacre de la Saint-Barthélémy, et Prosper et sa dulcinée finiront parmi les victimes...

- Au temps de Jésus-Christ, on assiste au Noces de Cana, aux derniers instants du Christ, à son Calvaire.

- En 539 av J.C., Cyrus marche sur Babylone avec son armée. On assiste à la prise de Babylone...

1192554480_intolerance_1

Le film est certes assez long (surtout pour un muet, car Intolérance est bien entendu muet), il dure presque 3 heures. Récemment diffusé à la télévision (Arte my love) dans une copie restaurée (incluant le passage du sketch de la Renaissance) de toute beauté - le film ayant par exemple retrouvé ses teintes colorées bleuatres et rosatres de l'époque - le film n'est malheureusement pas exempt de quelques passages un peu ridicules. On peut juger, par exemple, le jeu des acteurs de l'époque totalement énorme. Mais il n'empeche que malgré le fait que les acteurs surjouent pas mal (une tare des films muets), ils sont assez bons : Douglas Fairbanks, Mae Marsh, King Vidor, Lilian Gish (dans un petit role), Sam DeGrasse...

18804067

En résumé, un chef d'oeuvre absolu, mais il ne faut pas trop se prendre la tete avec le jeu des acteurs. De plus, un film muet est toujours un peu difficile à revoir de nos jours. Le film, qui totalisera quand meme 92 ans l'année prochaine, est à voir, et pas seulement par curiosité. En le regardant, que l'on aime ou pas les films muets, on a vraiment le sentiment de voir un des plus grands chef d'oeuvres de l'histoire du 7ème Art...Et les décors de la ville de Babylone ne cesseront jamais de me stupéfier. Quelle beauté, surtout pour l'époque !