379_af

SPOILERS !

Rarement on aura vu un film aussi explosif, hilarant, jouissif et trippant que celui-là. Sorti en 1980, conçu comme l'aventure filmique d'un duo de bluesmen blancs improbables crées dans l'émission culte Saturday Night Live par John Belushi (mort en 1982) et Dan Aykroyd, The Blues Brothers aligne scènes cultes et morceaux musicaux de choix. Jugez plutot : Aretha Franklin, Jams Brown, Ray Charles, Cab Calloway, apparition de John Lee Hooker, et les Blues brothers eux-memes sont de la fete !

1186673250_blues003

Le film, réalisé par John Landis, est un portnawak génial. Jake Blues (John Belushi) sort de taule. Son frère Elwood (Dan Aykroyd) vient le chercher dans une voiture de flics rachetée dans une occaze, et dont l'allume-cigares déconne (chose très grave aux yeux de Jake). Tous deux sont habillés comme des pingouins, costard noir, lunettes noires, chapeau noir, chemise blanche, des vrais bluesmen. Apprenant que l'orphelinat où ils ont passé toute leur enfance (un orphelinat tenu par l'église) va etre démoli, ils décident de tout faire pour le sauver. Comment amasser les 5000 dollars nécéssaires au rachat de l'orphelinat ?

1186673361_blues062

Après une visite dans une église (dont le pretre, en plein sermon, est Jaaaaames Brown - ce qui entraine une furie de blues dans la chapelle, et la chanson The Old Landmark !), les frangins ont une idée lumineuse - tellement lumineuse que Jake, pourtant peu intéressé par la religion, en voit la lumière : tiens, et pourquoi pas reformer leur ancien groupe, les Blues Brothers, et faire un grand concert ? Le temps de retrouver et de convaincre les anciens membres du groupe (joués par de vraie bluesmen, blancs et noirs), et le tour est joué.

1186672990_blues132

Ce sera sans compter sur plusieurs catégoies de personnes, très différentes, mais voulant toutes arreter ou bousiller les frangins : les flics ; des néo-nazis ; des musiciens de country assez méchants ; le FBI ; et une bonne femme (Carrie Fisher), armée jusqu'aux dents, et qui doit sans doute avoir une bonne raison de vouloir dézinguer à tout va les Blues Brothers... Au long de leur périple, les frangins et leurs musiciens rencontreront une patronne de coffee-shop (Aretha Franklin - Think), un propriétaire de magasin d'instruments de musique aveugle (Ray Charles - Shake A Tail Feather) et verront meme leur ancien surveillant (Cab Calloway) chanter avec eux sur scène, lors de la prodigieuse scène de concert (Minnie The Moocher pour Calloway, Everybody Needs Somebody To Love et Sweet Home Chicago pour les Frères Blues).

1186673145_blues168

On n'ose imaginer le nombre de bagnoles démolies pour ce film. Certaines séquences d'action automobile sont purement et simplement grandioses : poursuite dans un centre commercial, et une grosse, grosse poursuite (vers la fin du film) dans les rue de Chicago...Cascades à gogo, répliques qui tuent, personnages attachants, situations irésistibles et abracadabrantesques, tout y est pour passer un moment inoubliable ! The Blues Brothers est un vrai film culte, à la bande-son époustouflante, l'interprétation remarquable, réalisation très vive et trépidante, scènario inventif, scènes et apparitions cultes. Un vrai chef d'oeuvre de cinéma trippant, populaire, original et drole. A voir absolument !