Spoilers...

 

18464397

En 2006, Clint Eastwood sort deux films, ses 26ème et 27ème longs-métrages en tant que réalisateur. S'il sort ces deux films dans un délai aussi court (le second sortira début 2007 en France), c'est pour la simple et bonne raison qu'ils se complètent l'un l'autre. Il s'agit de deux films de guerre, qui abordent tous deux le même sujet (la guerre du Pacifique, seconde guerre mondiale), mais dans les deux camps différents (USA/Japon). Mémoires De Nos Pères et Lettres D'Iwo Jima. Cet article abordera les deux films.

1 : MEMOIRES DE NOS PERES (Flag Of Our Fathers) - (2006)

 

1236760793_471_3

Ce premier volet se passe du coté américain. On y trouve Ryan Phillippe, Adam Beach, Robert Patrick, Neal McDonough, Jesse Bradford, Melanie Lynskey, Paul Walker et Barry Pepper (entre autres). Considéré dès sa sortie comme un immense film de guerre (ce qu'il est), ce film aborde la fameuse et terrible bataille d'Iwo Jima, qui a eu lieu entre février et mars 1945, dans le Pacifique. Déjà pas mal de films ont été faits sur cette partie finale/intermédiaire de la seconde guerre mondiale : Tora ! Tora ! Tora ! de Richard Fleischer et Pearl Harbor (hum !) de Michael Bay (hum !) abordaient l'attaque japonaise sur la base navale de Pearl Harbor, le 7 décembre 1941. La Ligne Rouge de Terrence Malick se passait à Guadalcanal. Mais jamais il n'avait été fait de films basés sur le principe même de ce diptyque d'Eastwood : faire deux films sur le même sujet, un sur le camp américain, et l'autre, sur les Japonais.

 

18677797

Ce film, assez patriotique il est vrai (comment pourrait-il en être autrement, quand on voit son titre, l'affiche, et quand on sait que la bataille d'Iwo Jima fut une victoire américaine ?), est une superbe réflexion sur l'héroïsme, le patriotisme, la notion de sacrifice. Comment six soldats américains que rien ne distingue des autres se sont brillamment illustrés dans cette terrible bataille, afin de prendre l'avantage sur l'armée impériale nippone.

 

18677798

Eastwood a choisi aussi de montrer les scènes de bataille en longs flash-backs, et de se concentrer sur trois des 'héros' de cette bataille, ainsi que de montrer comment l'après-guerre fut pour eux : discours, tournées dans les stades, et fin misérable de l'un d'entre eux. Les acteurs sont tous absolument majestueux (mention spéciale à Ryan Phillippe, Adam Beach et Jesse Bradford), la réalisation est sobre, classe, bref, totalement dans le style le plus abouti d'Eastwood.

 

18682263

On ne saurait suffisamment conseiller aux amateurs de grands films de se ruer sur Flag Of Our Fathers. Inspiré d'une histoire vraie (les noms n'ont pas été changés), ce film sobre et émouvant est une belle et intense réflexion sur la guerre et sur la notion d'héroïsme. Juste après avoir tourné ce film, Clint Eastwood s'attelera à la réalisation d'un second volet, tout aussi long (2h15), concentré sur le camp ennemi.

 

2 : LETTRES D'IWO JIMA (Letters From Iwo Jima) - 2006

 

1236762129_lettres_d_iwo_jima_7

Situé dans le camp japonais, pendant la bataille d'Iwo Jima, ce film de 2006 (qui ne restera pas longtemps à l'affiche aux USA) est interprété uniquement par des acteurs japonais, et notamment par Ken Watanabe. On y trouve aussi Kazunari Ninoyima, Tsuyoshi Ihara et Shidou Nakamura. Tourné en japonais (forcément, et c'est une première pour Eastwood de tourner un film dans un autre langue que l'anglais), ce film est tout aussi réussi et émouvant que le premier film, Mémoires De Nos Pères.

 

18720099

Le film suit l'histoire, avant tout, de deux amis qui participent à la bataille d'Iwo Jima, dans le Pacifique. Le film se base sur exactement les mêmes données historiques que le premier film, mais s'attache à dépeindre l'armée japonaise sous un jour radicalement différent que ce que les films de guerre de cette période avaient l'habitude de faire. Certes, le Japon était l'ennemi des USA, mais le film montre surtout des soldats désemparés devant la ruine de leur armée, la défaite (car Iwo Jima fut remportée par les USA), et montre aussi l'autre coté de la guerre, une autre version du patriotisme et de l'honneur.

 

18699907

Dans ce film, donc, les USA sont l'ennemi, c'est bien normal. Ce film, couplé avec le premier volet, permet ainsi d'avoir une vision globale, neutre, de ce moment-clé de la guerre du Pacifique, un peu comme le film Tora ! Tora ! Tora ! de Richard Fleischer (et co-réalisé par deux réalisateurs nippons, on a tendance à l'oublier) montrait une vision neutre, car alternant dans les deux camps, de Pearl Harbor. Là où le film de Bay sera une merde patriotique sans saveur, bien que visuellement époustouflante.

 

18702827

Emouvant, prenant, Letters From Iwo Jima ne restera pas longtemps à l'affiche aux USA, on comprend pourquoi, le public américain n'ayant probablement pas totalement apprécié ce film autant que le plus patriotique premier volet. Cependant, c'est probablement le plus réussi des deux (attention, c'est très subjectif de ma part de dire ça, car les deux films sont tout aussi réussis en fait).

 

18686040

Niveau interprétation, Ken Watanabe est puissant en général Kuribayashi, et les autres acteurs, bien que méconnus, sont également surprenants. La réalisation est égale au style si réussi d'Eastwood, c'est sobre, élégant, puissant. Tout comme pour le premier volet, la musique est signée de Kyle Eastwood, fils de Clint, et de Michael Stevens. Voici donc un film remarquable, et même un doublé de films absolument essentiels. Dans la filmographie d'Eastwood, Mémoires De Nos Pères et Lettres D'Iwo Jima peuvent largement tenir une place d'honneur ! A voir absolument, et si possible, dans l'ordre de réalisation des films.