1233843812_harry_potter_a_l_ecole_des_sorciers_0

Spoilers…

Réalisé par Chris Colombus en 2001, Harry Potter A L’Ecole Des Sorciers est la première adaptation cinématographique de la saga imaginée par J.K. Rowling. On y trouve Daniel Radcliffe, Rupert Grint et Emma Watson dans les rôles de Harry, Ron et Hermione. On y trouve aussi Richard Harris, Maggie Smith, Robbie Coltrane, Alan Rickman, Ian Hart, Warwick Davis, Tom Felton, Richard Griffiths et John Cleese. Un casting exclusivement anglais, afin de donner un ton totalement british au film (J.K. Rowling étant anglaise). Sans être le meilleur de la saga filmée, ce premier film est cependant une bien belle réussite dans le genre. Certes, on pourra dire ce qu’on voudra (trop enfantin, etc), mais ça reste vraiment beau et intéressant. Et puis, c’est adapté du premier roman, qui est le moins passionnant, et ce, à cause de sa très courte taille (300 pages en format poche) et du fait que les personnages principaux n’ont que 11 ans.

po1

Au fur et à mesure que les romans (et films) se suivent, les personnages vieillissent d’un an, chaque roman se passant dans une année scolaire à l’école de sorciers (et il y à 7 ans de scolarité, donc, 7 tomes – mais il y aura 8 films, le dernier tome sera fait en deux films). Ce premier tome/film, donc, est un commencement, un début. C’est assez simpliste par rapport aux suivants. Mais c’est tout à fait normal !

po3

Harry Potter (Daniel Radcliffe), orphelin depuis sa naissance, est élevé par son oncle Vernon Dursley (Richard Griffiths) et sa tante Petunia (Fiona Shaw), qui le détestent. Ils ont un fils, Dudley, (Harry Melling), qui se sert de lui comme souffre-douleur. Ce qu’ils ne savent pas (ou plutôt, ce qu’ils savent, mais ont toujours caché à Harry, et ils le détestent encore plus pour cette particularité), c’est que Harry est un sorcier, et que ses deux parents l’étaient aussi.

po2

Le jour de ses 11 ans, Harry reçoit un courrier de la part d’une école de sorcellerie, Poudlard, qui lui annonce qu’il rentre en première année. Les Dursley refusant tout net de l’envoyer là-bas, un émissaire de Poudlard, le gardien Hagrid (Robbie Coltrane), un demi-géant, vient le chercher, afin de le conduire à Poudlard. Là, Harry apprend que ses parents ont été tués par un terrible sorcier maléfique, Voldemort, dont tout le monde refuse de prononcer le nom. Voldemort aurait tenté de tuer aussi Harry, bébé, mais le sort s’est retourné contre lui, et Voldemort a disparu. Harry possède sur son front une cicatrice, souvenir macabre de ce sort de mort raté.

po4

Pour les sorciers (qui vivent comme tout le monde, mais les Moldus – non-sorciers – ne s’en rendent pas compte), Harry est donc un héros, un mythe vivant. Mais Harry ne s’en rend pas vraiment compte. Dans le train magique (le Poudlard Express) qui le conduit à l’école, Harry fait la connaissance de Ron Weasley (Rupert Grint) et de Hermione Granger (Emma Watson), qui deviennent ses amis. Ensemble, le trio va vivre de bien étranges aventures au sein de l‘école…et apprendre comment jeter des sorts !

po5

Effets spéciaux très réussis (le Troll des cavernes), très belles scènes, comme le match de Quidditch, personnages attachants, et nombreux rebondissements : ce film est vraiment une réussite. De plus, c’est une adaptation parfaite (peut-être même trop parfaite : aucune liberté) du roman. Assez long (2h25), le film est à voir si on aime la saga des romans de J.K. Rowling et les films fantastiques. Ce n’est pas le meilleur de la saga (c’est même, pour être honnête, le moins extraordinaire), mais ça reste un grand divertissement familial !