1187805963_casino

SPOILERS !

Martin Scorcese et Robert De Niro, c'est une histoire d'amour qui débuta avec Mean Streets en 1972, et s'achèva en 1995 avec Casino. Car ce film admirable est à ce jour a dernière collaboration entre le génial réaliateur de Taxi Driver et cet acteur phénoménal. Heureusement pour nous (et en dépit des critiques mitigées lors de la sortie de ce film), leur dernière collaboration est un chef d'oeuvre. D'une durée de 3 heures, le film se regarde sans ennui, meme s'il sait ralentir son rythme par endroits. L'action du film se situe entièrement à Las Vegas, Nevada. Les acteurs sont prodigieux, la distribution est éclatante, entre Robert De Niro, Joe Pesci, Sharon Stone, James Woods ou Kevin Pollack. Sharon Stone, par exemple, n'a jamais aussi bien joué que dans ce film, pour lequel elle remportera, si je ne m'abuse, un Oscar. Enfin, il me semble ; ce qui est sur, c'est qu'elle a remporté un prix !

18462101

Voici, simplifiée, l'histoire : L'action se passe dans les années 70, à Las Vegas. Sam 'Ace' Rothstein (Robert De Niro) se voit confier, par le Syndicat des Cammionneurs (une mafia) la direction d'un des plus prestigieux casinos de la ville, le Tangier's.  Très vite, le casino va prospérer, devenir un des plus en vue de la ville, pourtant peu avare en matière de casinos. Un ami d'enfance de Sam, Nicky (Joe Pesci), mafieux aussi vicieux et dangereux que petit de taille (et le fait est que Pesci n'est pas très haut, meme si ce n'est pas un nain), s'installe à Las Vegas, et va vite preter main forte (mais officieusement) à Sam, en nettoyant la ville. Sam n'apprécie que modérément ces actions, il est plutot du genre à ne pas vouloir trop en faire. Il veut bien se faire voir des autorités de la ville. Mais Nicky, qui finit pas etre interdit de casino et meme indésirable en ville, commence vite à devenir ingérable.

18462106

En meme temps que ces évenements se déroulent, Sam rencontre une poule de luxe, Ginger (Sharon Stone), dont il s'entiche au point de l'épouser. Seulement, après quelques années de reve mutuel, Ginger sombrera peu à peu dans l'alcool, la déprime, et meme l'infidélité (avec Nicky). Entre les coups fourrés de son 'ami' Nicky (qui commence peu à peu à devenir un ennemi pour Sam) et le comportement de plus en plus distant de sa femme Ginger, Sam voit son reve s'écrouler. Jusqu'à la confrontation finale, à grands coups d'armes à feu, de crises de nerfs, de menaces, sans compter les magouilles policières et politiques...

18462103

Martin Scorcese a toujours porté une grande importance à l'accompagnement musical de ses films : on se souvient de la partition inoubliable de Bernard Hermann pour Taxi Driver, de la musique sublime de Gangs Of New York...Ici, Scorcese a puisé dans divers standards (on passe des Rollings Stones - Can't You Hear Me Knocking, Gimmie Shelter - à Fleetwood Mac - Go Your Own Way - en passant par le thème merveilleux du film Le Mépris de Godard, signé de Georges Delerue), pour un résultat à l'image du film : coloré, chatoyant.

18462102

Dire de Casino que c'est un chef d'oeuvre est assez normal. Scorcese a toujours eu énormément de talent pour décrire le monde de la mafia. L'interprétation de De Niro, Stone et Pesci (il était incroyable dans Les Affranchis, il l'est deux fois plus ici) porte le film au plus haut. La description du monde du jeu de Las Vegas est très pointilleuse, détaillée. Le film possède un scénario en béton armé. Les images sont, tout simplement, belles. En résumé : un film qu'il faut voir, en dépit de ses 3 heures, on ne s'emmerde pas une seule fois. Et pour ceux qui s'endormiraient (la honte !) pendant le film, la dureté de la scène finale risquera fort de les réveiller...Mais c'est ça, aussi, le cinéma de Scorcese : un direct aux couilles, mais aussi au coeur.