1192887163_rockyhorrorpictureshow

S'il est un film qui mérite l'appelation galvaudée de 'culte', c'est bien The Rocky Horror Picture Show, réalisé en 1975 (d'après la comédie musicale qui lui a donné son nom, excepté le terme picture) par Jim Sharman. Un film exemplaire, vrai Midnight Movie par définition, puisqu'il est toujours joué à minuit dans certaines salles de cinéma du monde entier, et est l'objet d'un cutlte insensé de la part des fans. Rappelons aussi que le film, lors de sa sortie, fut un échec total. Il est devenu culte bien plus tard.

La distribution est excellente, que ce soir la débutante Susan Sarandon dans le role de Janet Weiss, Barry Bostwick (plus tard, maire dans Spin City) dans le role de Brad Majors, son fiancé (tous deux débarquent dans un chateau peuplé de dingues extra-terrestres travestis débauchés)...Mais aussi le rocker Meat Loaf dans le role d'Eddie, délinquant motard trucidé par Frank N. Furter (Tim Curry), leader des Sweet Transvestite from Transexual Transylvania, sans oublier Jonathan Adams dans le role du professeur Everett Scott, Richard O'Brien (créateur de la comédie musicale) dans le role du valet bossu Riff Raff, Patricia McQuinn dans le role de Magenta (la domestique et amante de Riff Raff), Little Nell Campbell dans le role de Columbia (la groupie d'Eddie), Et, dans le role de Rocky Horror, Peter Hinwood. Notons, aussi, Charles Gray dans le role du criminologue-narrateur-qui-ne-quitte-jamais-son-bureau. Un joyeux portnawak que ce film musical, rempli de chansons délirantes, et dont l'intro est restée dans les annales : une bouche, outrageusement 'rougeàlèvrée' (je viens d'inventer ce mot, j'attends le brevet), qui arrive sur un fond noir, pour chanter la première chanson, qui porte le meme nom que l'article de mon blog.

1186053451_coffinrhps2

Le film raconte l'histoire improbable de deux jeunes gens, Brad Majors et Janet Weiss, qui, alors qu'ils sont en voiture une nuit d'orage, ont un pépin avec la bagnole : elle cale. Comme un chateau se trouve non loin, ils décident de s'y rendre pour demander de l'aide. Que n'ont t-ils pas fait là, mon Dieu ! Car ce chateau est remplis de personnages délirants, les Travestis, des extra-terrestres venant de la planète Transexual Transylvania. Leur chef, Frank N. Furter, les a conviés ici pour leurs faire part de sa nouvelle découverte (c'est un savant fou, complètement loufoque, habillé comme une vieille pute) : il va créer un homme, Rocky Horror. Janet et Brad, qui se font embarquer malgré eux dans cette aventure, vont vivre des moments qui vont les changer à jamais... Raconter le reste de ce film me semble impossible. C'est tellement fort, et tellement fou, que j'échouerai à chaque ligne rajoutée.

1186053398_rocky_horror_picture_show

Il vous faut voir ce film. C'est très kitsch, vraiment, et d'assez mauvais gout, mais c'est totalement voulu. Si vous n'aimez pas le style loufoque et psychédélique, vous risquerez fort de ne pas apprécier du tout ce film. En revanche, si vous aimez les films qui ne se prennent pas au sérieux, les films typiquement rock'n'roll, alors The Rocky Horror Picture Show est pour vous. En plus, la bande-son est remarquable (les acteurs chantent vraiment), et l'interprétation, ultra jouissive. Attention pour les non puristes : le film n'existe pas en version doublée vocalement en français, il n'existe qu'en VOST...Dans un sens, tant mieux !