18686568

SPOILERS !

Troisième volet de la saga Die Hard, qui compte quatre films depuis juillet dernier, Une Journée En Enfer, réalisé en 1995 par John McTiernan, est assurément le meilleur de tous, et aussi le plus grand film d'action qui ai jamais été réalisé. Interprété par un Bruce Willis plus musclé et charismatique que jamais, dans le role devenu mythique du policier John McClane ('toujours au mauvais endroit au mauvais moment', tel est apparemment sa devise), le film est un de ceux qui vous procurent une jouissance cinématographique sans précédents : action pure, humour omniprésent, répliques qui tuent, effets pyrotechniques magnifiques, méchants à la hauteur, seconds roles également à la hauteur, scénario qui fait plus que tenir la route...

1190474337_small_113352

Certains diront de ce troisième volet, dont le titre original est Die Hard 3 : Die Hard With A Vengeance, qu'il a brisé la franchise Die Hard : un gentil, tout seul face à une armada de méchants sur-armés, dans un espace restreint ou clos (immeuble pour le premier film - Piège De Cristal, de John McTiernan, 1988 - ou aéroport bloqué par une tempete de neige dans le second film - 58 Minutes Pour Vivre, réalisé par Renny Harlin en 1990). Ici, point d'espace clos, puisque la ville entière de New York s'avère etre un immense terrain de jeux pour un groupe de terroristes dirigés par un certain Simon (Jeremy Irons).

1190473738_pfilm5843968968901

Simon, donc, un homme avec un accent allemand assez fort, fait péter un restaurant bondé en plein New York. Par téléphone, il demande - il exige, en fait - de parler au fameux policier John McClane, lequel a été mis sur pied pour une raison que l'on ignore. Le chef de la police court chercher McClane, totalement ravagé, en marcel, après une gueule de bois d'une puissance rarement atteinte, meme chez les plus fameux alcoolos de l'histoire, tel mon voisin de palier, quand j'habitais encore en appartement. Ceux qui connaissent mon ancien voisin (personne d'autre que moi, ici, je le crains) pourront confirmer : c'est dire.

1190474300_diehard3b

Simon annonce qu'une autre bombe explosera, sauf si McClane accepte de faire tout ce que Simon lui ordonnera. Pour commencer, McClane doit traverser tout Harlem en portant un panneau d'homme-sandwich sur lequel est inscrit la gentillette inscription je hais les nègres. Une manière comme une autre de se tuer. Ses collègues lui annoncent qu'une voiture de police chargée de le récupérer sera placée dans dix minutes, à deux rues de là. McClane leur répond : c'est ça ! De toute façon, dans une minute, je suis mort... Tout en arpentant les rues de Harlem, McClane attire l'attention d'un épicier du coin, Zeus Carver (Samuel L. Jackson), qui se dépeche d'aller vers lui pour lui intimer l'ordre de foutre le camp avant que les voyous d'en face ne le remarque. Malheureusement pour eux deux, c'est vite le cas, et McClane (qui apprend à Zeus qu'il est flic) et Zeus parviendront à gagner un taxi.

18777931

Par un hasard malencontreux, Zeus se verra forcé de suivre McClane dans ses pérégrinations dans la ville. Les deux hommes se retrouvent en plein dans un jeu de piste orchestré par Simon (fameux jeu 'Simon says', autrement dit, 'Jacques à dit'). Un jeu de pistes à peine interrompu par une explosion dans une station de métro. A la suite de cet attentat, McClane apprendra de la part du FBI et de ses supérieurs que Simon est le frère de Hans Gruber, qui était le chef des terroristes que McClane avait neutralisés à Los Angeles (film Piège De Cristal). Autrement dit, Simon en veut à McClane parce qu'il a tué son frangin.

18777932

Mais, en fait, Simon crée une véritable diversion (et n'a strictement rien à foutre de la mort de son frangin) : annoncant à la police qu'une bombe est cachée dans une des centaines d'écoles de la ville, il fait en sorte que toutes les forces de police soient occupées à fouiller toutes les écoles. Pendant ce temps-là, lui et ses hommes attaquent leur vrai plan, le braquage d'une banque fédérale, remplie de lingots. McClane et Zeus, après une petite série d'énigmes ne servant qu'à les ralentir, parviendront à découvrir le pot aux roses, et à engager contre Simon et ses hommes une poursuite infernale pour retrouver l'argent, pendant que la police fouille les écoles à la recherche d'une bombe n'ayant apparemment que peu de raisons d'etre réellement...

Rarement film d'action aura été aussi réussi et jubilatoire, entre bons mots de Bruce Willis et de Samuel L. Jackson (Si ton plan est aussi bien huilé, tu sais où tu peux te le fourrer !... ou bien encore le fameux Tu parles d'une idée à la con !! quand Willis tente de sauter sur le toit d'une rame de métro fonçant à vive allure) et situations incroyables. Je me vois dans l'impossibilité de choisir une scène à la place d'une autre, pour moi, tout le film est incroyable, hilarant et stressant en meme temps. Allez, quand meme une : McClane sortant en trombe d'un tunnel, sur un geyser d'eau, et Zeus, lui disant par la suite, t'avais peur qu'on te remarque pas, c'est ça ?, une scène vraiment jouissive !

18777930

Jeremy Irons et Samuel L. Jackson sont excellents, Bruce Willis est exceptionnel, la réalisation de McTiernan est au-dessus de tout : ce troisième Die Hard est prodigieux. Malheureusement, le film a subi quelques coupes lors de sa sortie (la fin, notamment, ne serait pas la meme que celle initialement prévue par McT), comme pas mal de films de McTiernan (Rollerball, Le 13ème Guerrier). En dépit de tout ça, il est rigoureusement indispensable. 2 heures de grand frisson, de spectacle intense et burné, qui ne se prend pas au sérieux. Vraiment, le meilleur film d'action de tous les temps, juste devant Piège De Cristal et Volte/Face. Pro-di-gieux, quoi !