Petits spoilers à craindre, mais rien de grave !

Action Cinémas / Théâtre du Temple

Quel film ! Je viens tout juste de le revoir, pour la millième fois au moins, et je ne m'en lasse toujours pas ! Federico Fellini, le grand Fellini, auteur de La Strada, Fellini Roma (dont j'ai déjà parlé ici), Intervista, Les Clowns...que de grands films, nous offre ici ses souvenirs d'enfance et d'adolescence. Amarcord. En dialecte de Romagne (une région pittoresque d'Italie, patrie de Bernardo Bertolucci et, plus tristement, Benito Mussolini), le titre du film signifie à peu près 'a mi ricordo', autrement dit, 'je me souviens'.

1185116201_amarcord2

Le film, poétique et truculent, souvent drole et parfois émouvant, est assurément le chef d'oeuvre fellinien par excellence. C'est une succession de séquences tour à tour surréalistes (les incroyables quantités de neige dans les rues du village), ultra réalistes (le banquet de mariage, les scènes d'école), droles (la grosse marchande, les récits de la scène de l'hotel) et tristes (le décès d'un des personnages du film).

1185115999_capturek

Je me vois dans l'impossibilité de faire un résumé total du film, compte tenu que décrire dans l'ordre chacune de ces séquences serait inutile. Ceci dit, sachez que le film est construit en quelque sorte comme un cercle : la première séquence montre la fin de l'hiver, marqué par la chute d'aigrettes. Cette meme chute d'aigrettes arrive également à la toute fin du film, montrant que tout le film se déroule au moins sur une année entière.

1185115973_capture

Le film est interprété par Magali Noel (dans le role de la Gradisca (mot qui signifie 'servez-vous', on imagine donc comment elle à obtenu ce surnom), personnalité respectée et fantasmée du village) et Bruno Zanin (dans le role de Titta, alter-ego fictif de Fellini pour le film) pour les acteurs les plus connus. Ciccio Ingrassia (du duo comique transalpin Franco et Ciccio, vus tous deux dans Les Aventures De Pinocchio de Luigi Comencini, qu'il faudra bien que j'aborde ici un jour) joue aussi dans le film ; pour les autres acteurs, tous excellents, je ne vois pas l'utilité de les citer ici, leurs noms ne vous diraient rien (comme à moi).

1185115942_f

La musique, comme pour tous les films du Maestro, est signée Nino Rota. Il signe ici sa plus belle musique de film avec celle du Parrain de Coppola. Une fameuse marque de pates italienne (qui fut un temps représentée par notre Depardieu national) l'a, un temps, reprise pour une publicité.

Parlons un peu du film, pour donner un petit aperçu des séquences felliniennes dont il regorge : une grande fete populaire où une poupée de sorcière symbolisant l'hiver est brulée sur un bucher ; une célébration fasciste à la gloire du Duce et de l'Italie antique ; des crises de nerfs du paternel et de la mamma au cours d'un repas familial complètement hystérique et, donc, typiquement italien ; le meme père (celui de Titta, donc, en quelque sorte, de Fellini) revenant chez lui, l'estomac déglingué à cause de l'huile de ricin que les fascistes lui ont fait boire ; une tonne de neige tombant sans discontinuer sur le village ; un fou perché en haut d'un arbre, hurlant vooooglioooo una dooooonnaaaaaaa ! ('je veux une femme !') en bombardant de pierres ceux qui veulent le faire descendre ; le passage d'un énorme transatlantique ; une course automobile en plein dans les rues de la ville...

1185116101__40430521_amarcord2

J'en oublie, et c'est tant mieux, car il vaut mieux que je vous oriente vers le visionnage de ce film unique et merveilleux plutot que de tout vous raconter. Amarcord est, avec Fellini Roma et Fellini Satyricon, le plus grand film du Maitre. Il est, des trois, le plus facile d'accès, c'est pourquoi je conseillerai à tous ceux qui n'ont jamais vu encore un seul film de Federico Fellini de voir celui-ci sans plus attendre. Le DVD vous attend !