18717314

SPOILERS !!

***Cet article aborde les deux films de la saga***

Conçue à l'origine comme un double programme identique à ceux diffusés dans les cinémas d'exploitation et les drive-in américains dans les années 70 et 80, la saga Grindhouse (du nom de ce type assez particulier de cinéma d'exploitation) est sortie telle quelle aux USA, deux films de durée relativement courte, séparés par une flopée de bandes-annonces fictives et totalement déjantées. Seulement, le concept ayant littéralement ramassé une pelle là-bas, il fut décidé en haute instance (par les Weinstein Brothers, producteurs chez Dimension Films) de sortir les deux films séparément dans les autres pays. Pour ce faire, les deux réalisateurs (un par film) ont du légèrement remonter leurs films, les rallonger, afin de permettre une meilleure exploitation en salles. Et à l'exception d'une bande-annonce située avant le second film, les autres ont disparu (vous pouvez les voir sur le Net, en cherchant bien)...Une bien triste histoire, pour deux films totalement différents et tout aussi exceptionnels l'un que l'autre.

18744393

On a entre les mains : un film de bagnole, de cascades, et de tueur en série frappadingue dont l'arme de prédilection est, justement, sa voiture à l'épreuve de la mort ; et un film d'épouvante, un film de zombies gore et jouissif. Les deux films ne se suivent pas, meme si certains acteurs jouent dans les deux (mais pas le meme role, excepté un). J'aborderai ici l'ordre de diffusion cinéma français, qui est d'ailleurs celui de l'affiche globale ricaine (voir tout en haut de l'article)...

Allez, hop ! :

1) BOULEVARD DE LA MORT (Death Proof)

Ce premier film de la saga est réalisé par Quentin Tarantino, et est sorti en juin 2007 chez nous. Interprété par Kurt Russell et par une flopée d'actrices charmantes et coriaces (notamment Rosario Dawson, Vanessa Ferlito, Zoe Bell, Sydney Tamiia Poitier), le film aborde un genre assez particulier, le slasher (film de serial killer), mais un 'slasher en voiture'. Tarantino oblige, le film est assez bavard dans ses scènes de dialogues, et fait la part belle aux allusions, hommages cinématographiques, et aux citations cultes. Ce film est jouissif et totalement décalé, très 'seventies' dans son ambiance et meme son image (faux raccords, défauts de synchronisation, taches sur l'écran, le début du film fait furieusement penser à un de ces vieux films que l'on passe sur un écran de cinéma de quartier - bien sur, ces 'défauts' sont volontaires).

18755081

Stuntman Mike (Kurt Russell) est un ancien cascadeur pour le cinéma et la télévision. Lui et sa voiture noire ornée d'une tete de mort sur le capot, une voiture de cascades, très résistante, à l'épreuve de la mort (Death Proof, titre original du film), sillonne les routes américaines. Un jour, au Texas, son chemin croise celui de Jungle Julia (Sydney Tamiia Poitier, fille de Sydney Poitier, au fait), une D.J. locale très réputée, et ses amies, en virée nocturne dans un bar du coin, tenu par Warren (Quentin Tarantino), amateur de jolies filles, de musique, et de chartreuse (alcool français, cocorico !).

18755080

Stuntman Mike, dans le bar, va draguer une des filles, Pam (Rose McGowan), et se proposera de la ramener chez elle, ce qu'elle accepte. Il obtiendra aussi des faveurs d'une autre fille, Arlene (Vanessa Ferlito) : une danse du ventre. Pam monte dans la voiture de Stuntman Mike, mais ne se sent pas rassurée. En effet, une fois au volant, Mike devient très étrange, inquiétant. De ce fait, il causera volontairement un petit accident, envoyant Pam (dont le siège avant passager n'a pas de ceinture) valdinguer dans la voiture. Gavement blessée, elle prend peur, mais un deuxième choc la tue.

18755082

Stuntman Mike, une fois son forfait accompli, décide de s'occuper des autres filles. Croisant leur voiture sur la route, il provoquera un accident tellement violent qu'aucune d'entre elles ne survivra...Lui s'en sortira avec quelques contusions (rien de grave pour un cascadeur), et une visite du shérif Earl McGraw (Michael Parks, qui joue le meme role que dans Une Nuit En Enfer et le premier Kill Bill) concluera sur un accident involontaire...

18759772

Le film redémarre, après une mention indiquant que six mois ont passé. On revoit Stuntman Mike au volant de sa voiture (curieusement, aucune mention de la tete de mort sur le capot), dans un petit bled paumé nommé Lebanon. Il y croise la route d'une autre assemblée de gonzesses (Rosario Dawson, Zoe Bell, Mary-Elizabeth Winstead, Tracy Thoms), qu'il va suivre, lentement mais surement, pour leur faire peur. Décidant de jouer le tout pour le tout, les filles, au volant d'une voiture blanche cultissime pour les amateurs de cinoche populaire (le voiture du film Point Limite Zéro, film culte), vont tenter de règler son compte à Stuntman Mike, au gré d'une course-poursuite en voiture hallucinante...et parviendront à leurs fins.

18759760

Endiablé (une séquence de poursuite incroyable et mouvementée), riche en dialogues tarantinesques que certains trouveront sans doute un peu stériles et inutiles (en meme temps, c'est un peu vrai pour une fois), rempli d'allusions et d'hommages cinéphiliques comme la scène où Stuntman Mike photographie le second groupe de filles sur le parking (musique du film L'Oiseau Au Plumage De Cristal de Dario Argento, et scène inspirée par l'ouverture de ce meme film) ou les citations de films cultes, Boulevard De La Mort est un très bon petit film, pas le meilleur de Tarantino, mais un très agréable moment, à condition d'aimer le cinéma bis. Il est amusant de constater que l'obsession fétichiste de Tarantino pour les pieds nus féminins est ici à son paroxysme : générique de début éloquent, entre autres, ainsi qu'une ou deux scènes éparses...Il s'est fait plaisir, le bonhomme !!

18759774

Au final, ce premier segment de Grindhouse est à voir, pour les fans de Tarantino, de belles séquences de cascades (le premier accident est vraiment terrifiant par sa violence), de dialogues ciselés, et belles nanas...et pour fans de cinéma d'exploitation, tout simplement. Belle petite réussite, qui n'a malheureusement pas trop convaincu en France comme ailleurs...Le sujet et le concept ayant été sans doute trop axé sur le 'petit' cinéma pour convaincre le plus grand nombre, mais les vrais amateurs de cinoche couillu se seront reconnus !

On passe au second film ? OK ! :

2) PLANETE TERREUR (Planet Terror)

18776013

Réalisé en cette meme année 2007 par Robert Rodriguez, ce second film de la saga Grindhouse est sorti en aout chez nous. Interprété par Rose McGowan (dans un role différent de celui du premier film), Freddy Rodriguez (aucun lien avec le réalisateur), Michael Biehn, Michael Parks, Josh Brolin, et meme Tom Savini, Quentin Tarantino et...Bruce Willis dans un role mémorable, le film est endiablé et gore, drole et décalé, et surfe sur la vague des films de zombies. L'histoire est on ne peut plus abracababrante : un gaz nocif est malencontreusement libéré par l'armée américaine, et se répand dans une petite ville du Texas, un trou perdu où tout le monde connait tout le monde, ou presque. Les contaminés voient de grosses cloques et meurtrissures s'apparentant à une gangrène apparaitre sur leur corps. Ils deviennent vite des zombies affamés de chair humaine.

18759186

Une go-go danseuse, Cherry (Rose McGowan) et son ex-petit ami, Wray (Freddy Rodriguez, incroyable mix entre Snake Plissken et le personnage du Desperado), bien connu de la police locale, va tenter de repousser les hordes grandissantes de zombies. Ils seront aidés d'une infirmière assez étrange, Dakota (Marley Shelton), dont le mari William (Josh Brolin, limite flippant) est une des victimes du gaz, mais aussi des forces de police locales, menées par le shérif Hague (Michael Biehn, acteur fétiche de Cameron, enfin de retour au cinéma !) et ses adjoints. Le frère de Hague, J.T. (Jeff Fahey), un patron de restaurant miteux (les deux sont miteux, le patron et le restaurant) va leur préter main forte lui aussi.

18759182

Cherry, se faisant attaquer par des zombies, se fait bouffer sa jambe droite jusqu'au genou. Mutilée, elle se fera poser un barreau de chaise par Wray, afin qu'elle puisse marcher, mais Wray trouvera par la suite une meilleure solution, en lui installant un...fusil mitrailleur ! (La question la plus évidente, que je n'essaierai meme pas de résoudre, est : comment fait-elle pour tirer sans utiliser ses mains ? Hey, c'est du cinéma, et un hommage aux séries B et Z !! Faut pas chercher bien loin !)

18759179

Ils découvriront vite, en se rendant dans une ancienne base militaire désaffectée, que l'armée américaine est (meme si involontairement) repsonsable de ce bordel. En effet, le chef des militaires de la base, le lieutenant Muldoon (Bruce Willis) a, lors d'une mission secrète en Afghanistan, retrouvé la trace de Ben Laden et l'a tué sans sommation, sans respecter les ordres. En guise de punition, lui et ses hommes ont été exposés au gaz toxique...Wray (qui a pris la tete du groupe de résistants) tue Muldoon (qui n'a pas opposé de résistance) et le groupe parvient à détruire la base (au sacrifice de quelques uns d'entre eux, notamment Wray, hélas). Les survivants s'enfuient en hélicoptère, afin de préparer la revanche dans un endroit épargné par le gaz : le Mexique...

18759180

Hilarant par moments (Tom Savini, spécialiste des effets spéciaux des films de Romero, dans un role de crétin total), mais aussi extrèmement violent et sanglant, Planète Terreur s'avère etre le meilleur des deux films de la saga Grindhouse. Des deux film, c'est celui qui contentera le plus les amateurs de cinéma d'exploitation. Le procédé utilisé par Tarantino dans son Boulevard De La Mort (abimer volontairement les première images, pour faire plus authentique) est ici totalement sublimé par Rodriguez, qui ne s'est pas contenté d'abimer les premières bandes, mais de monter l'ensemble du film de cette manière (il utilise meme le procédé de la bobine manquante, en plein milieu du film, faisant sauter environ 10-15 minutes pour passer d'une situation calme à une situation infernale - frustration assurée : ça coupe en pleine scène de cul !). Images assez crades, lignes et taches diverses apparaissant sur l'image, sauts divers...

18759185

Planète Terreur est un bon gros moment de cinoche décomplexé et rigolard, à mille lieues des bavardages limite soulants des fifilles du film de Tarantino. Action non-stop, sang qui gicle, corps explosés, explosions, fusillades, personnages insensés (le personnage de El Wray est en passe de devenir aussi culte que Snake Plissken ou le Desperado), musique remarquable signée Robert Rodriguez (en partie), scénario déjanté, dialogues loufoques (Hague et J.T. s'engueulant à propos d'une fameuse sauce texane dont seul J.T. à le secret de fabrication), tout concourt à faire de ce film un monument. Ce second volet de la saga marchera un petit peu mieux au box-office que le Boulevard... de Tarantino (qui, au fait, interpréte ici un role de militaire zombie violeur complètement hystérique). Pas étonnant, malgré le coté gore impressionnant du film.

18717330

Résultat des courses, la saga Grindhouse est une pièce maitresse du cinéma actuel, un doublé de films incroyable. Il est a noter que plusieurs petites bandes-annonces de films fictifs ont été tournées par Tarantino, Rodriguez, mais aussi Eli Roth, Rob Zombie...Une suele de ces bandes-annonces, celle de Machete (avec Danny Trejo et Cheech Marin, tournée par Rodriguez), a survécu à l'exploitation internationale, et se retrouve avant le film de Rodriguez. une bande-annonce hilarante sur un personnage de Mexicain ultra-violent, sorte de Bronson latino. Réplique culte : si vous engagez la Machette pour dégommer des méchants, assurez-vous que le méchant, ça ne soit pas vous !

18722030

Les autres bandes-annonces fictives (Women Werewolf Of The S.S. avec Nicolas Cage dans le role de Fu Manchu -!! - , Don't, Thanksgiving, Hobo With A Shotgun) sont disponibles à la consultation sur des sites Web, mais pas pour longtemps, je le crains. Reste à espérer que si le DVD collector du tout le concept sort en France (on ne sait jamais), ces bandes-annonces soient proposées...Je les ai vues, et elles sont vraiment bonnes, décalées, bref, du pur Grindhouse !!

P.S. : Le second film a beau être de Robert Rodriguez, je classe Grindhouse dans la catégorie 'Quentin Tarantino' quand même !