Afin de ne pas vous évanouir, souvenez-vous :

ce n'est qu'un film

ce n'est qu'un film

ce n'est qu'un film...

1226333392_77_1219648638

1972. Pour son premier film, Wes Craven a fait fort, très fort, en réalisant une sorte de remake de La Source, chef d'oeuvre de Ingmar Bergman. Son remake officieux s'appelle La Dernière Maison Sur La Gauche, et si vous êtes parents et que vos enfants sont des filles, après la vision de ce film, vous ne laisserez jamais aller seules à un concert ou dans la fôret...

1h30 de terreur pure. Deux ans avant Massacre A La Tronçonneuse, ce film propose déjà une scène anthologique avec ce fameux ami des bûcherons. Du travail de pro.

Le synopsis est cruellement basique : deux jeunes filles (18 ans environ) vivant dans un coin assez reculé, partent vers la ville pour assister à un concert de rock. A la recherche de pétards à fumer, elles tombent sous la coupe d'un dealer qui leur propose de la bonne beu. Elles le suivent jusqu'à son appartement. Mais c'était un piège, et les voilà aux mains d'une bande de psychopathes (trois hommes - dont le dealer, qui est le fils du chef de bande - et une femme, la fiancée du chef de bande) qui les séquestrent et violent, avant de les mettre dans le coffre de leur voiture pour une excursion forestière qu'on imagine, par avance, dramatique et violente.

Les deux jeunes filles sont déshabillées, violées, humiliées, et sauvagement assassinées. On passera sur les détails, vraiment glauques, même si on ne voit pas énormément de choses (hé ! Le film date de 1972 quand même !). Le style documentaire, qui disparait un peu dans la seconde partie (pourtant plus traumatisante encore), est choquant, et vaut n'importe quelle débauche d'hémoglobine.

Collection Christophe L.

Les psychopathes (le chef Krug, son fils Junior, Weasel et Sally) tombent en panne de voiture. Heureusement, leur voiture cle près d'une habitation, et ils y trouvent refuge pour la nuit en attendant un dépanneur. Les habitants, un couple dans la quarantaine, sont inquiets car leur fille a disparu.

Krug et ses complices découvrent, par le biais de photos, qu'ils sont dans la maison des parents d'une de leurs deux victimes. Les parents, à cause d'un pendentif que le fils de Krug a sur lui et qui vient d'une des victimes, découvrent le pot aux roses, et se vengent avec la plus extrème sauvagerie (seul le fils de Krug se suicide, lassé de toute cette violence et ne voulant pas aller en prison) : égorgement, fellation castratrice (de la mère sur Weasel), et Krug se faisant tuer à coup de Black & Decker par le père, ou de douleur. Les flics arrivent trop tard pour éviter le carnage.

untitled

Extrème, jusqu'auboutiste, La Dernière Maison Sur La Gauche est un film choc, qui inspirera bon nombre de 'rape and revenge' movies, et films de 'survie', ou de films d'horreur tout simplement.

Âmes sensibles, s'abstenir !