SPOILERS !

Pathé Distribution

Il fallait bien que je l'aborde, ce film. Sorti en février 2008, d'abord dans la région principalement concernée, puis dans le reste de la France, il a atomisé le record d'entrée de La Grande Vadrouille (qui était de 17 millions d'entrées salles) en un rien de temps, et a même égalisé celui de Titanic (20 millions d'entrées salles) par la même occasion. Ce film, inutile de le citer, tout le monde le connaît, tout le monde l'a vu (enfin, tout le monde...un tiers de la population française l'a vu en salles, ce qui n'est pas rien). Je vais le citer quand même (même si l'affiche est au-dessus, avec le titre et tout et tout), c'est Bienvenue Chez Les Ch'tis. Et je le dis clairement, c'est un chef d'oeuvre.

Line Renaud et Dany Boon. Pathé Distribution

Rarement une comédie aura été aussi drôle, jubilatoire, attractive, irrésistible...et fine, et subtile. Pas de gros gags qui tâchent à la Bronzés 3 ici, mais plutôt une comédie légère, un film rempli de personnages attachants et totalement humains, des personnages à qui on s'identifie totalement. La région du Nord-Pas-De-Calais est superbement bien montrée, et ce que l'on aurait pu craindre, à savoir l'abondance de clichés, n'est finalement pas au programme. Oui, des clichés, il y en a bien quelques uns, mais ils sont savamment démontés par un scénario en béton et des acteurs épatants.

Kad Merad et Dany Boon. Pathé Distribution

L'histoire est très simple : Philippe Abrams (Kad Merad, magistral) est directeur de la Poste de Salon-de-Provence. Ses multiples demandes de mutation pour Cassis (au bord de la mer) étant à chaque fois rejetées, il décide, avec l'aide donnée à contrecoeur par Jean, son ami directeur des Ressources Humaines (Stéphane Freiss, excellent), de se faire passer pour un handicapé moteur, afin d'avoir une chance supplémentaire d'être muté (les handicapés étant prioritaires). Problème : l'inspecteur (Jérôme Commandeur) se rend bien vite compte de la supercherie, et une mesure disciplinaire est appliquée : Philippe est muté, oui, mais...à Bergues, dans le Nord, comme directeur de l'agence. Pour une durée de 2 ans. S'il refuse, c'est la porte.

Zoé Félix et Kad Merad. Pathé Distribution

Julie (Zoé Félix, ravissante mais futile), sa femme, refuse totalement de partir vivre à Bergues (ville accueillante, mais les renseignements bourrés de clichés que le beau-père de Philippe (Galabru, super) a donné à Philippe entre temps la rendent totalement monstrueuse), ce qui fait que Philippe y va seul, avec comme promesse de revenir chaque week-end.

Dany Boon et Kad Merad. Pathé Distribution

Arrivé sur place, en pleine nuit, et sous une pluie torrentielle, Philippe fait la connaissance, par accident (c'est le cas de le dire : il lui rentre dans le lard !) d'Antoine Bailleul (Dany Boon, grandiose), un des employés de l'agence, chargé de l'accueillir. L'appartement situé au-dessus de l'agence n'étant pas meublé (le dialogue dans l'appartement est déjà cultissime, voir le titre de l'article), Antoine l'héberge chez lui (et sa mère, Line Renaud, génialement antipathique) pour la nuit.

Anne Marivin, Guy Lecluyse, Dany Boon, Zoé Félix, Kad Merad et Philippe Duquesne. Pathé Distribution

Dès le lendemain matin, Philippe va découvrir les autres employés (Anne Marivin, Guy Lecluyse, Philippe Duquesne), et comment est la vie dans le ch'nord. Un par un, ses clichés vont partir en fumée, et avec ses nouveaux amis de la Poste, Philippe va vraiment apprécier sa nouvelle vie ; mais il sera pourtant bien obligé, histoire de ne pas contrarier sa femme, de lui mentir en lui disant à quel point il supporte mal la vie à Bergues...histoire que Julie ne culpabilise pas de ne pas être venue avec lui...

Zoé Félix et Kad Merad. Pathé Distribution

Petit bémol (autant le dire tout de suite) : l'accent ch'ti de Line Renaud, pourtant du coin (Armentières, comme Boon), est horrible. La raison de cette humiliante précision ? Elle a paumé son accent, au fil des années, et a du le réapprendre. Ca s'entend. Aïe.

Zoé Félix, Dany Boon, Philippe Duquesne et Guy Lecluyse. Pathé Distribution

Sinon, rien à dire sur ce film (même si certains trouvent Zoé Félix un peu gnian-gnian, con-con...c'est vrai, mais bon, ça passe, c'est dans son rôle !). Dany Boon, pour sa seconde réalisation après le très drôle mais basique La Maison Du Bonheur, a totalement accompli son pari : rendre un vibrant hommage à sa région. Selon son propre aveu, il ne voulait pas faire ce film en première réalisation, histoire de ne pas culpabiliser s'il avait été raté. Avec un film de fait au moment du tournage, il était déjà un petit peu rôdé niveau réalisation ! Bon, c'est pas Gérard Oury non plus, hein...

Kad Merad et Dany Boon. Pathé Distribution

Acteurs épatants (Kad est remarquable, Dany aussi), scénario très bien écrit, et le piège des clichés et lieux communs brillamment évité ou utilisé (comme au début, la scène avec Michel Galabru, trop courte, est impayable : c'est le nôôôôrd !)...Dany Boon accumule les bons points avec Bienvenue Chez Les Ch'tis. Seule chose à craindre : qu'une suite soit en projet. Dany Boon lui-même l'a dit, il ne fera une suite que si le scénario en vaut vraiment la peine. Pourvu que ce ne soit pas le cas, car une suite ne ferait qu'affaiblir le premier film, et ne pourrait pas être du même niveau !

Guy Lecluyse et Dany Boon. Pathé Distribution

Pour résumer, un film qui a battu tous les records (il a même été projeté au festival de Cannes, hors compèt'), et qui mérite les louanges et le succès qu'il a d'accumulé ; si vous ne l'avez pas encore vu, qu'attendez-vous ? Heiiiiin, biloute ? Qu'esse t'attends ?