01 octobre 2009

Le plus beau film au monde ? En tout cas, le plus culte

Pretty Pictures

Film culte de tous les films cultes, La Montagne Sacrée, réalisé en 1973 par Alejandro Jodorowsky l'est assurément. Produit par Allen B. Klein (qui fut producteur des Beatles et des Stones) et sa société ABKCO, financé par le couple John lennon/Yoko Ono (qui avaient adoré le précédent film de Jodorowsky, le mythique El Topo que Klein produisit aussi), le film est totalement barré, allégorique, mystique, inracontable.

1185809807_capture

En fait, l'histoire du film tient en une ligne : un homme, sosie du Christ, rencontre un alchimiste et 7 grands maîtres du système solaire. Ensemble, ils partent à la recherche de la Montagne Sacrée, afin d'y déloger les 9 Immortels, prendre leur place, et s'assurer de l'immortalité. Vu ainsi, le film est totalement initiatique. Cependant, je tiens à prévenir ceux et celles qui n'ont jamais vu ce film (ils sont nombreux, le film a longtemps été considéré comme perdu, et sa sortie DVD dans le coffret L'univers d'Alejandro Jodorowsky est un évênement monumental et unique) que dans cet article (vers la fin) sera révélée la fin du film, fin totalement incroyable et qu'il ne vaut mieux pas connaître sous peine de ne plus avoir envie de voir ce film. Et vu la beauté du film, ça serait très con.

Pretty Pictures

Le début du film est assez mystique, que ce soit la toute première séquence montrant l'alchimiste (Jodorowsky lui-même) rasant le crâne de deux jeunes femmes nues, dans un décor carrelé très surréaliste, ou bien les autres séquences d'avant la rencontre entre le sosie du Christ (qui ne porte pas de nom) et l'alchimiste (au pif : des putes sortant d'une églises, un vieil homme retirant son oeil de verre en gros plan, un massacre - hélas tout ce qu'il y à de plus authentique, pauvres batraciens - de crapauds, une procession religieuse dont les crucifix sont ornés de carcasses animales écorchées en lieu et place du Christ).

A partir de la rencontre commence la seconde partie du film, à savoir la découverte des sept 'maîtres-disciples' qui feront le voyage avec les deux héros. Chaque personnage représente une planète (Mars, Vénus, Saturne, Jupiter, Uranus, Neptune, Pluton) et est présenté par une saynète à la fois drôle, violente, choquante et onirique.

Pretty Pictures

Une fois les 'aventuriers' réunis autour de l'alchimiste (en tout, neuf personnes), le but de la mission est révélé (au bout d'une heure de film sur 1h45, quand même !), et l'entraînement initiatique débute. Très éprouvant pour nos héros, que ce soit au plan physique ou au plan psychologique. Arrive ensuite le moment du départ pour l'île du Lotus, sur laquelle se trouve la Montagne Sacrée. Parvenus en haut de la Montagne (avant cela, de multiples visions morbides assailleront les initiés), ils découvrent...

!! SPOILER !! SPOILER !! CEUX QUI N'ONT JAMAIS VU LE FILM, SAUTEZ QUELQUES LIGNES !

Pretty Pictures

...Ils découvrent, donc, que les 9 Immortels n'existent pas (ils sont représentés, autour de la grande table ronde, par des mannequins). Par conséquent, l'immortalité non plus n'existe pas. L'alchimiste s'assoit à la table, ainsi que les autres (qui sont hilares), et leur annonce que si ils n'ont pas pu trouver l'immortalité, ils ont au moins trouvé la réalité. Pourquoi ? Parce que, comme le dit l'alchimiste/Jodorowsky à la fin du film, alors que les caméras, sur son ordre, reculent, 'ce n'est qu'un film'. Et on voit l'ensemble du plateau de tournage, alors que la voix de Jodorowsky retentit : 'au revoir, Montagne Sacrée'.

Alejandro Jodorowsky. Pretty Pictures

Une fin comme celle-là décevra bon nombre de personnes ; beaucoup trouvent la fin du film foirée, bâclée, idiote, malvenue, beaucoup pensent que c'est une tricherie. En fait, tout simplement, cela signifie deux choses : tout d'abord, que tout ce que l'on a pu voir durant les 1h45 de film, si belles et fortes soient-elles, n'ont pas pu être vraies. Ensuite, que la vérité est en chacun de nous, ainsi que l'imagination. Ce film, sous ses dehors violents (certaines scènes sont hardcore, même si courtes et surtout placées au début du film) et surréalistes, est un conte de fées.

FIN DU SPOILER, CEUX QUI N'ONT JAMAIS VU LE FILM PEUVENT REPRENDRE LA  LECTURE ICI !

Pretty Pictures

Le film a été fait avec un budget nettement plus important que les précédents films de Jodorowsky, Fando Et Lis et El Topo, mais n'obtiendra que peu de succès. Peu de gens comprendront le film, et le fait que Jodorowsky se fâchera avc Allen Klein (producteur) fera que le film sera retenu par Klein, considéré comme perdu par beaucoup. Klein brûlera les négatifs, interdisant toute diffusion en VHS, ou à la télévision.

1191073977_vv

Le film sera récupéré après que Jodorowsky et Klein ne se soient réconciliés, et il sera largement restauré (les rares éditions VHS ou DVD - piratées - proposaient le film dans un état lamentable) pour permettre une ressortie en salles en 2006 (d'abord à Cannes, puis à Paris, fin 2006) et, enfin, hallelujah !, une ressortie en DVD, dans ce coffret indispensable regroupant également les deux autres films de Jodorowsky cités dans l'article.

Alejandro Jodorowsky. Pretty Pictures

Que l'on aime ou que l'on déteste, on ne peut pas rester indifférent à ce film, sans doute un des 10 plus beaux films de l'histoire du cinéma. Il faut le voir, au moins une fois dans sa vie. Quiconque le verra en sortira changé.

Posté par Alice In Oliver à - - Commentaires [27] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


Commentaires sur Le plus beau film au monde ? En tout cas, le plus culte

    a eelsoliver

    Merci pour ce premier transfert !
    par contre, pas besoin de prendre l'entête et le bas d'article, prend juste le texte, ça suffit amplement, lol.

    Posté par ClashDoherty, 01 octobre 2009 à 11:42 | | Répondre
  • oui je prend le texte et les photos: pas de souci.
    Mais bon, j'ai préféré faire un copier collé assez naïf histoire de respecter l'article original. Je fais les articles du mois de juin 2007, donc ne t'en occupe pas.

    Posté par eelsoliver, 01 octobre 2009 à 11:46 | | Répondre
  • ok ! moi, je fais août 2007 !
    pour la mise en page originale, c'est pas important. elle était assez moche, la mise en page des blogs allociné, d'ailleurs !

    Posté par ClashDoherty, 01 octobre 2009 à 11:47 | | Répondre
  • oui ça, c'est vrai: par contre, il manque la catégorie des film à découvrir. Donc, l'article concernant carnival of souls en prévision n'a pas de catégorie pr le moment.

    Posté par eelsoliver, 01 octobre 2009 à 12:02 | | Répondre
  • je ferai aussi 4 articles par jour: j'essaierai de tenir cette moyenne sauf les jours où je travaille car j'aurai moins de temps devant moi. Mais ça se fera tranquillement mais sûrement. ca te donnera tout de même un petit coup de main.

    Posté par eelsoliver, 01 octobre 2009 à 12:04 | | Répondre
  • Si : film méconnus. Je l'ai renommée ainsi.

    Posté par ClashDoherty, 01 octobre 2009 à 12:05 | | Répondre
  • ok d'ac ! Sinon tu connais aussi le même bug que moi sur canalblog ? Je n'arrive pas tjs à me connecter sur les blogs du site ou alors cela fonctionne par intermittence

    Posté par eelsoliver, 01 octobre 2009 à 12:27 | | Répondre
  • j'ai pas ce problème. En revanche, c'est parfois lent, pour rafraîchir la page !

    Posté par ClashDoherty, 01 octobre 2009 à 12:49 | | Répondre
  • comme quoi, il ya tout de même un petit bug.

    Posté par eelsoliver, 01 octobre 2009 à 13:00 | | Répondre
  • Pour mon premier commentaire ici, la montagne sacrée sera à l'honneur!

    C'est avant tout une oeuvre initiatique forte à travers de l'alchimie (l'énnéagramme est souvent convié), de l'hindouisme ( l'oeil du passages post-intro, la perle toujours au même moment) et à grand coup de ying et yang.
    C'est une redécouverte profonde du soi, du vrai...

    Bientôt critique plus détaillée sur the holy mountain (c'est la moindre des choses)!
    Chef d'oeuvre!

    Posté par kingstalker, 16 octobre 2009 à 21:11 | | Répondre
  • oui un film complexe car mystique, théologique, politique et philosophique. Toutefois, je lui préfère santa sangre.

    Posté par eelsoliver, 16 octobre 2009 à 21:40 | | Répondre
  • à eels

    Santa sangre est plus simple dans ce qu'il veut montrer.
    On pourrait écrire un livre sur toute la symbolique de the holy mountain.
    De l'ennéagramme jusqu'au sperme en coeur du type de la planète Vénus en passant par la liaison entre le tour de l'alchimiste (où le savoir trône en maitre) et le ciel (représentant l'infini que ce soit connaissance ou vie)

    Posté par kingstalker, 16 octobre 2009 à 21:59 | | Répondre
  • il y à tellement de symboles dans le film que Jodorowsky lui-même a avoué qu'il n'en a pas fait le tour. Le commentaire audio sur le DVD est éloquent (Jodorowsky est bavard, et tant mieux), mais on sent que c'est impossible de tout dire au sujet de ce film. Au bout de 100 000 visionnages, on en tirera toujours quelque chose de nouveau.

    Posté par ClashDoherty, 17 octobre 2009 à 09:19 | | Répondre
  • CHRONIQUE SUR LE CINE DE KOA! Désolé de t'avoir piqué quelques photos de ton article...

    Posté par koamae, 28 février 2010 à 17:56 | | Répondre
  • pas grave !

    Posté par ClashDoherty, 01 mars 2010 à 11:29 | | Répondre
  • Je sors de Fando Et Lis! Je vais sûrement le chroniquer tout de suite!

    Posté par koamae, 01 mars 2010 à 15:26 | | Répondre
  • très bonne idée Koa !

    Posté par eelsoliver, 01 mars 2010 à 16:01 | | Répondre
  • Je suis d'accord avec vous. Le directeur apporté à la limite de l'absurdité actuelle société stupidité laxisme qui se livre sa faiblesse. Musique étrange, cadres de symétrie, de couleurs contrastées, des formes et des paysages monumentaux - tout cela affecte psychologiquement! Par ailleurs, je aussi aimé le relativement nouveau film Jodorowsky - "La Danza de la Realidad" ( http://vfstream.co/2149-la-danza-de-la-realidad-2013.html ) ... et vous?

    Posté par Dana, 23 janvier 2017 à 19:09 | | Répondre
  • Un film atypique et unique, totalement indescriptible dans sa narration, qui commence à peine à être réhabilité aujourd'hui.

    Posté par Alice In Oliver, 17 août 2017 à 12:24 | | Répondre
  • un pur chef d'œuvre ! je l'ai revu récemment (pour la 50ème fois au moins depuis mon premier visionnage) et je l'adore toujours autant !

    Posté par ClashDoherty, 17 août 2017 à 17:38 | | Répondre
  • à clash : une véritable merveille ! Il faudrait une encyclopédie pour le décortiquer à sa juste valeur... Tu as vu son dernier film en date ?

    Posté par Alice In Oliver, 17 août 2017 à 19:26 | | Répondre
  • "Poesia Sin Fin" ? Non, pas encore ! je sais juste que c'est une suite à "La Danza" !

    Posté par ClashDoherty, 18 août 2017 à 08:00 | | Répondre
  • à clash : et à priori, la suite serait du même calibre

    Posté par Alice In Oliver, 18 août 2017 à 13:01 | | Répondre
  • Jodo n'a rien raté, de toute façon, "Tusk" excepté ! et encore, c'est un film pas mal du tout, juste son moins abouti de loin.

    Posté par ClashDoherty, 18 août 2017 à 16:54 | | Répondre
  • à clash : perso, je trouve Tusk vraiment pas fameux. Ce n'est pas honteux mais ça suinte à plein nez le film de commande !

    Posté par Alice In Oliver, 18 août 2017 à 18:37 | | Répondre
  • C'est vrai, surtout que Jodo n'a pas pu faire "Dune" et était extrêmement frustré. Je crois même qu'il a renié "Tusk" parce que le film (qui n'existe sur aucun support, juste sur YouTube, et il est passé sur Canal + il y à une 20aine d'années et depuis plus rien) lui rappelle une mauvaise période de sa vie.
    J'aime bien le film pour ce qu'il est, mais c'est clair que faut pas le comparer à ses autres films ! Même le second Jodo que j'aime le moins ("Fando Et Lis") lui arrive au-dessus de très loin !
    J'aimerais juste qu'il sorte en DVD, de même que "Le Voleur d'arc-en-ciel" (et surtout celui-ci plutôt que "Tusk" s'il fallait choisir entre les deux) !

    Posté par ClashDoherty, 19 août 2017 à 08:37 | | Répondre
  • à clash : perso, je préfère largement Fando et lis au voleur d'arc en ciel. Pareil, pas fameux celui-là... Mais ce n'est que mon avis bien sûr

    Posté par Alice In Oliver, 19 août 2017 à 12:41 | | Répondre
Nouveau commentaire