1249286503_42298627_p

SPOILERS...

Les 15, 16 et 17 août 1969 (40 ans), un gigantesque festival de musique rock et folk, rassemblement hippie gratuit et monumental, a eu lieu à Woodstock, dans l'état de New York. Un an plus tard, sortira le film-documentaire musical de Michael Wadleigh, qui obtiendra l'Oscar du meilleur documentaire, Woodstock. D'une durée de 3 heures, le film a depuis été rallongé pour atteindre les 3h45 (version Director's Cut de 1994), et propose les meilleurs moments de ce festival rock anthologique.

L'intégralité du festival n'a pas été grandiose. Certains groupes ou artistes ont foiré leurs concerts (le Grateful Dead, à cause d'intempéries ayant endommagé les installations ; John B. Sebastian, raide défoncé ; Jefferson Airplane en pilotage automatique ; Jimi Hendrix, en forme, mais ayant joué à une heure indue, devant peu de monde), d'autres étaient franchement mauvais (Sha Na Na, et dans une moindre mesure Melanie), d'autres ont été tout simplement prodigieux (Sly & The Family Stone, Canned Heat, The Who).

1249287210_2625783449_c68e63549b

Le film propose des vues du public et des environs (une populace incroyable) et des extraits de concerts, bien entendu, en grosse, grosse majorité. On y entend, de temps à autre, des chansons non issues du festival, pour 'meubler' (Woodstock de Joni Mitchell, chantée par Crosby, Stills, Nash & Young). Mais sinon, on a droit, bien sûr, à Hendrix interprétant sa version très personnelle de l'hymne américain (et, avant, Voodoo Chile, dans la version longue du film), on y entend les Who chanter We're Not Gonna Take It et Summertime Blues, on y entend aussi Joe Cocker défenestrer le With A Little Help From My Friends des Beatles dans une version cultissime...

1249287246_jimi_hendrix_woodstock

Canned Heat, Janis Joplin, Sly & The Family Stone, Crosby, Stills, Nash & Young, Joan Baez, Ten Years After ou Richie Havens sont aussi sur la set-list prodigieuse de ce film-concert-documentaire certes long, mais totalement passionnant. Le I Want To Take You Higher de Sly & The Family Stone et la prestation de Crosby, Stills, Nash & Young (lequel Neil Young refusera catégoriquement de se faire filmer, on l'entend, mais on ne le voit pas une seconde !), avec Suite : Judy Blue Eyes, sont parmi les meilleurs moments ici. Malgré le fait que la prestation générale de CSN&Y ne soit pas parmi les meilleures du festival.

40 ans cette année, une bonne raison, donc, de voir ou revoir Woodstock. Une série d'albums live et un coffret gigantesque viennent de sortir, pour fêter l'évênement. 1969 fut une année spéciale : l'homme sur la Lune, et Woodstock. Un grand cru !